La crise finacière mondiale et l’Algérie

La crise financière mondiale et l’Algérie

Ammar Koroghli 

Désormais, chacun sait que nous sommes tributaires des recettes des hydrocarbures dépendant du marché, matière première non renouvelable. Et le pouvoir politique en Algérie, à travers les gouvernements successifs, continue d’ignorer l’évidente nécessité de remettre l’économie sérieusement sur les rails : agriculture en premier afin d’assurer à notre pays la sécurité alimentaire, remettre notre industrialisation à l’ordre du jour, encouragement des PME-PMI par une politique audacieuse, initier une décennie des ressources humaines par l’incitation à la recherche par l’élite algérienne -diaspora y compris-…

Qui sommes nous ? - Politique de Confidentialité - Conditions d’utilisation - Rejoindre Algerie Network - Soumettre un article - Votre Publicité - Contact