Après avoir lancé une pétition sur internet depuis la semaine dernière sur la plateforme Google. Laquelle a récolté actuellement plus de 6 000 Mille de signatures d’abonnés très déçus par les récentes offres. Ainsi et selon les membres de l’Association de Protection et d’Orientation du Consommateur et son Environnement (APOCE), cette affaire sera prochainement menée en justice.

En effet, cette affaire des restrictions imposées sur les nouvelles offres 4G LTE d’Algérie Télécom, a été à l’origine due la grande colère des abonnés face aux nouvelles tarifications fixées par ce service et ce, depuis le début du mois en cours.

Au demeurant, il est utile de signaler que ladite pétition est destinée tout d’abord au Premier ministre M. Abd el-madjid Tebboune, pour dénoncer le récent changement dans les offres d’Algérie-Télécom de service internet 4G LTE, lequel n’a sauvegardé l’option de débit illimité uniquement pour deux offres très onéreuses, en l’occurrence, celle à 3500 Da et à l’autre qui coûte 6500 Da. Les trois autres offres variant entre 500 Da et 2500 Da sont toutes limitées.

Sans pour autant en informer ses clients. L’agence dénonce une violation des lois de la république et qualifie cette augmentation outre-mesure d’ « arbitraire » et « insensée ». De ce fait elle demande au Premier ministre d’intervenir de son propre chef pour apporter une solution adéquate à ce problème, qui fait beaucoup de déçus.

Le seul et unique développement de cette affaire est le lancement d’une nouvelle offre pour le moins incongrue aux yeux des abonnés, consistant en l’achat d’un modem (4G LTE) incluant l’offre d’un volume internet de 15Go avec 4500 Da. Elle ne concerne que des potentiels abonnés, mais ne répond pas aux requêtes des anciens abonnés, lesquels réclament le rétablissement des anciennes offres. Particulièrement l’offre de 2Go illimité qui coutait 1000Da.

En somme, par ces différentes actions, l’agence nationale tente de rétablir les anciennes offres et permettre à de nombreux désabonnés, qui ont lancé toute une campagne pour boycotter ledit service, de s’abonner à nouveau à ce réseau de 4G LTE, pourtant très prometteur au début de son lancement.

Aziz Cheboub