Jamouli Ouzidane 

« Nous devons nous accommoder de l’inégalité des individus, des races et des peuples.L’auteur du monde les a ainsi créés » Friedrich Lange

« Le monde apparent, c’est un monde vu selon des valeurs,ordonné choisi d’après des valeurs, donc à un point de vue utilitaire, dans l’intérêt de la conservation et de l’augmentation de puissance d’une certaine espèce animale » Nietzsche

La différence entre la RACE, la CULTURE et la NATURE est fondamentale pour comprendre la nature des choses historiques qui nous arrivent. Les tragédies comme des bifurcations historiques qui guettent les communautés pour tester leur capacité de survie ;

Évolution et Mutation ou Extinction

La Race ; génétique des populations

et si c’était vrai qu’il y’a non pas des races (terme qui fait peur) mais des « natures » différentes forgées parla courbure de l’espace-temps (=environnement-histoire) ; belle thèse anthropologique à considérer.

La race est quelque chose de figé, car génétique alors que la nature est dynamique, elle s’adapte (évolution et survie) à l’environnement et la réalité pour survivre. On parle aussi d’interactions entre gêne et nature !

La preuve du dynamisme historique est que le monde musulman a eu un empire de 1400 ans forgé par des populations qui ont fondé avant d’autres empires ; Babylone, Égypte, Perse…

Ces populations ont su se muter de populations tribales à des populations hautement civilisées qui ont survécu des millénaires.

Donc, ce n’est pas une race inférieure par contre il ne s’adapte plus depuis 2 siècles a son environnement prédateur alors que l’occident s’est très bien adapté et que les juifs persécutés depuis des millénaires retournent pour s’adapter a ce siècle du savoir.

D’autres empires comme les Incas ont disparu sous la prédation des conquistadors espagnols.

La Culture ; entre idéologie et Idéalisme

« Une Idéologie est une complexité d’idées ou de notions qui se représentent au penseur comme une vérité absolue pour l’interprétation du monde et de sa situation à l’intérieur de ce monde ; Elle conduit le penseur à accomplir un acte d’auto- déception dans un objectif de justification, d’offuscation et d’évasion d’une façon ou d’une autre à son avantage ».  Karl Jaspers, The Origin and Goal of History.

La masse applaudit à la comédie révolutionnaire qui n’est là que pour répondre aux vœux et aux dédicaces de cette même masse. La révolution doit enchanter le désenchantement de la masse après que la foi et le roi ont été banalisés, épuisés et assoupis ! La masse est toujours à la recherche d’un nouveau prophète qui puisse ressusciter le sens unique qu’elle a perdu dans sa matière commune. Le souffle vertigineux est ainsi noyé dans le bocal de la bêtise commune qui croit aux histoires des intellos sur la justice, l’humanité, la morale, l’espoir, le peuple :

«Quel était l’idiot qui mettait le bonheur de ce monde dans le partage de la richesse? Ces songe-creux de révolutionnaires pouvaient bien démolir la société et en rebâtir une autre, ils n’ajouteraient pas une joie à l’humanité, ils ne lui retireraient pas une peine, en coupant à chacun sa tartine. Même, ils élargiraient le malheur de la terre, ils feraient un jour hurler jusqu’aux chiens de désespoir, lorsqu’ils les auraient sortis de la tranquille satisfaction des instincts pour les hausser à la souffrance inassouvie des passions. Non, le seul bien  était de ne pas être, et, si l’on était, d’être l’arbre, d’être la pierre, moins encore, le grain de sable qui ne peut saigner sous le  talon des passants.». Zola

Les idées ne sont là que pour justifier en réalités nos crimes à notre conscience ; on tue au nom de la vie, on hait au nom de l’amour et on asservit au nom de la liberté !

La Nature ; la survie darwinienne

Une grande confusion des racistes est de confondre les gênes avec la race et donc le sang divin; ainsi, les caractéristiques héréditaires sont transmises par le gène et non le sang comme le pensaient Darwin et Lamarke.

Dans la nature, l’évolution de la vie se fait au niveau du génotype qui, avec les informations acquises depuis le sperme ou l’œuf jusqu’à l’adulte, détermine le caractère « phénotype » de l’individu.

Dans la nature, la source de variation est la mutation du « gène ». La nature manipule « les gènes » et voit les résultats. Elles gardent ceux qui sont  les plus aptes (« fit ») à survivre et éliminent les autres. En biologie, c’est la survie des gènes qui est importante et non des individus. Les gènes se transmettent et sont donc immortels alors que les individus et les espèces peuvent disparaître.

Nous avons abandonné notre esprit guerrier à l’Occident qui lui ;

1-a prit un continent américain et toutes ses richesses et en constituant un front commun occidental (Maintenant Europe – Amérique) alors que nous sommes restés dans l’esprit tribal infecté par la lèpre de l’Arabie sioniste.

2- en continuant la prédation ; après les croisades, ils ont continué avec les colonisations et ensuite les dictatures et maintenant les révolutions arabes …

3- Nous, on a perdu notre esprit de l’art de la guerre et notre LIEN du destin commun (L’islam) pour succomber aux lots de terrain, fait l’amour et pas la guerre et l’obscurantisme absolu …

On nous a castrés ! Je rappelle ici ce que les Gaulois disaient aux Italiens vaincus (Tite Live) ;

Malheurs aux Vaincus !

Jamouli Ouzidane