image

La chute de l’enfant prodigue Farid Bedjaoui est définitive, il sera pour l’éternité aux yeux des algériens l’un des voleurs de la nation. Mais comment cet homme a réussi a cette ascension jusqu’à cette chute? Qui est-il? D’où vient-il? Pour comprendre cette réussite il faut remonter a l’origine, l’oncle de cet homme est l’illustre Mohamed Bedjaoui.

Un haut fonctionnaire algérien qui a occuper tous les grands postes au sein de l’appareil exécutif de l’état algérien. Avocat, expert, directeur de cabinet, ministre, ambassadeur, président de plusieurs commissions auprès de l’organisation internationale de  l’UNESCO et j’en oublie d’autres…

Il y a de quoi être fier d’avoir un oncle si capé d’expérience, de savoir et de connaissance mais surtout de contacts! Son oncle est un homme du sérail, nommé plusieurs fois à des postes par le président algérien Abdelaziz  Bouteflika. Farid Bedjaoui est promis a un grand avenir, diplômé  d’une école de commerce au Canada, c’est un beau gosse qui ne peut que réussir.

C’est son oncle qui lui permettra indirectement de travailler pour Chakib Khelil. Il sera celui par qui l’argent détourné circulera, une blanchisseuse de l’argent volé au peuple algérien. Il est l’ouvrier de l’entreprise Khelil, le porte valise qui loin d’être bête profitera de la masse financière de la Sonatrach et des faveurs de son ministre de tutelle pour sucé le sang comme un vampire du corps de cette société d’état qui assure le présent et l’avenir du pays. Khelil en fuite par un tour de magie que  même David Copperfield n’est pas arrivé à comprendre, Farid Bedjaoui d’un courage flamboyant depuis Dubaï dans son petit palais payé des millions d’euros menace qu’il ne tombera pas seul en cas d’arrestation.

Farid Bedjaoui est aujourd’hui recherché par la justice italienne mais ça ne l’a pas empêché de quitter  Dubaï pour les Etats-Unis selon l’Emirat ces derniers jours. Il y retrouvera surement Khelil pour parlé et trinqué aux millions voir milliards d’euros que Sonatrach a perdu.

Mais Farid Bedjaoui a une autre facette dans sa personnalité, ce n’est pas qu’un playboy mais un homme prévoyant, nos confrères ont parlés de ces avoirs au Canada à travers une fiducie familiale, c’est une structure juridique qui permet de payer moins d’impôts sur le capital et les avoirs immobiliers, mais ce système permet aussi d’évité la saisie des biens par un subterfuge juridique.

Nous avons retrouver trace de la fiducie : »FIDUCIE FAMILLIALE BEDJAOUI  IMMOBILIER – INVESTISSEMENT » bien sûr Farid Bedjaoui est bien trop malin pour géré lui même cette fiducie ou par un membre de sa famille, nous sommes les premiers à vous le révélez, il a nommé comme administrateur de sa fiducie Maynard Monica, une avocate renommée  spécialiste en litige civil et commercial, ainsi que droit de la famille. Ainsi pas de trace, même s’il venait à être arrêter les affaires continueraient à tourner mais il sait bien qu’il ne le  sera pas.

Farid Bedjaoui c’est l’itinéraire d’un protégé qui pensait que rien ne pourrai lui arriver, il s’est lourdement trompé et aujourd’hui il partage le sort de tous les voleurs de la nation, l’exil et le statut de traitre a l’Algérie jusqu’à sa mort.

 Tayeb Harrache