Ghardaia : les raisons profondes d’une Tragédie complexe

0
170

 Benaouda Bouremanab

‘Ghardaia apres Ghardaia ;

Ce que je constate c’est que la réalité algérienne est beaucoup plus complexe qu’on le crois ;

– Une politique de développement non adapté a la géographie .

– Un système centralisé qui ne prend pas dans ces vues les spécificités locales .

-Solution ; Complémentarité des territoires.

Une politique de développement non adapté a la géographie .

Dans la culture mozabite , on devise l’eau et non la terre ,,,, or les habitudes des autres groupes socio ethniques qui sont venus s’encastrer dans ce tissu sensible , ‘ les chaanbis ‘ qui élèvent des moutons , a des habitudes et us totalement a l’opposé des ces pratiques de mozabites d’un islam communautaire et égalitaire , car l’expérience mozabite est un cas de figure , dans les annales de l’expérience humaine , voir un système irrigation équitable et égalitaire , révolutionnaire , fait selon un accord tacite de la population , ou il y’a un conseille démocratiquement élu qui gère les affaires de la cité , les opérations de l’état algérienne ne tient pas compte de cette donne aussi banal soit elle , exemple ; Projection de zones industriels !!!!!!!! … projection d’équipements qui recoupe un urbanisme standard de banlieue , voir le cas des banlieue en France , cité dortoirs , clochardisation et les problèmes qui se sont suivis .

J’ai pu voir le plan d’urbanisme machiavélique de certains fonctionnaires de l’état pour la plupart formés dans les écoles françaises !!! ; qui consiste a lier l’ancien tissu millénaire au nouveaux tissus , et liaisons des ksour entre elles , cette urbanisme , fait de bâtiments , de la rue , de la façade , urbanisme fonctionnel , qui ne prend pas dans sa philosophie un ancien tissu traditionnel , ou le voisinage , et la rue piétonne est une règle d’urbanisme mozabite , Ghardaia qui est une succession de ksours qui vas en grossissant , suivant le cheminement serpenté de l’oued du zab . ou ils ont pu a travers des siècles se rendre maîtres d’une géographie complexe , ou l’eau est très rare , ou l’économie , que ce soit dans les matériaux de constructions , ou l’eau est un code social et urbanistique complexe.

C’es fonctionnaires de l’état dans leurs zel de Control et d’embrigadement , ne font pas confiance dans l’élément autochtone , lui préférant des émigrants du nord , des administrateurs , techniciens , médecins , de simples ouvriers , ce qui a provoqué l’augmentation de la population locale , et donc une pressions sur les ressources rares de la région ,

-Un système centralisé qui ne prend pas dans ces vues les spécificités locales .

‘Toutes les voies mènent a Rome’ , et Rome c’est Alger , 53 ans d’expérience de l’indépendance , n’a put gommer ce leitmotiv colonial , Ghardaia après avoir était en relation avec les pays africains plus qu’avec le nord , s’est tourné maintenant vers le nord , plus qu’avant l’indépendance , la France coloniale , qu’est s’est donné pour mission de pomper les richesses du pays , et plus les richesses du sud , a construit un véritable système de péage , du dock silo , au train , jusqu’au port , DOCK SILO – TRAIN – PORT ….. or ce système colonial régisse toujours ce pays qui est l’Algérie , les algériens non pas voulu le remplacer avec un autre , plus ancien , qui consiste a lier l’Algérie et les territoires du sud a l’Afrique , et non a la France , la découverte du pétrole est venu renforcer ce schéma de pompage.

-Solution ; Complémentarité des territoires ;

La complémentarité des territoires , est une idée , qui consiste a voir dans quel mesure donné un territoire donné peut être bénéfique pour l’ensemble , a gherdaia il y’a deux territoires urbaines bien distinctes , les mozabites et les chaanbis , ajoutant aussi les gens venus du nord , ces deux territoires qui forme un bicéphale-isme bien marqué , peut consister un élément fort dans la composition de toute la région , ce qui revient a dire a essayer de savoir comment fonctionne toute la ville , être différend , sa veut pas être ennemies , bien en contraire , les mozabites tient a être dans leurs activités principales qui est le commerce , ce commerce qui est un grand enjeux pour les deux communauté , et qui représente une économie endogène pour toute la région , d’ou les événements de Ghardaia , les mozabites peuvent se spécialiser dans le commerce touristiques qui demandent de la patience comme les tapis , le cuire , la poterie ,,, faire du territoire mozabite un complexe touristique de haut standing international , et la création des activités locales qui respecte les spécificités locales nombreuses …

 Benaouda Bouremanab