La crise contemporaine de l’Islam : entre le rejet laïc et la fetwa obscurantiste

0
820

Jamouli Ouzidane 

« Tes ennemis nous ont montré ton image dans leur miroir :

tu y avais la grimace d’un démon au rire sarcastique :

en sorte que nous avons eu peur de toi. »

Nietzsche, Zarathoustra

Décadences contemporaines

Les lacunes de l’islam comme projet de société présentées par ses contradicteurs sont toutes prises de la période récente des deux derniers siècles : ces émissions télévisées débiles de fatwa anal-sexuelle freudienne ou ces images de barbaries du moyen orient.

Des exemples de décadence suite à deux siècles de colonisation et d’obscurantisme qui ont fait leur effet.

L’islam a combattu deux ennemis : L’obscurantisme interne et la prédation externe d’un monde occidental croisé et conquistador des 5 continents.

Un Occident triomphateur des deux siècles passés qui au sommet de sa civilisation et des luminaires a produit des guerres de religion, des guerres civiles, deux guerres mondiales, les camps nazis, les bombes de Nagasaki et un baiser mortel contemporain avec le diable en personne : L’obscurantisme islamique : Une sorte de bulldog ou de Frankenstein qu’il essaye de concevoir et apprivoiser dans ses laboratoires de béhaviorisme zoologique avec des rats et des singes takfiris wahabis.

Un Occident qui crée une image perverse pour l’Orient, merci aux religieux takfiris obscurantistes saoudiens. Cette immonde du démon est ensuite commercialisé à l’échelle planétaire comme étant la représentation de l’islam dans un décor médiatique et des séries d’horreur hollywoodienne dignes qui dépassent l’imaginaire.

Cette image perverse est aussi reproduite par une pseudo-élite francophile arabe se disant modernistes, laïques et conneries pour avoir les faveurs de son maitre ; un prix littéraire du bon nègre !

On assiste aussi à une auto-flagellation des primitives dans les réseaux sociaux de démonisation entre islamistes et laïques, mais ni l’un et ni l’autre ne maitrisant no l’islam et ni la laïcité.

Du côté musulman, l’esprit religieux a commencé avec une forme cancérigène bénigne, la zaouïa, pour finir dans sa forme maline ; le takfirisme du wahhabisme des princes des ténèbres saoudiens ; procurateurs d’El Qaïda à Daech !

Ibn Badis comme Abdelkader sont plus de la grammaire lyrique fabuleuse que de la révolution scientifique industrielle de leur temps et de l’art de la guerre de Sun.

L’obscurantisme wahabi n’est pas représentant de l’islam comme une femme n’est pas représentante de TOUTES les femmes !!! Ainsi, cet homme ou ce roi des mille et une qui a eu une femme adultère doit tuer toutes les femmes pour tuer l’adultère : appliquer une charia saoudienne qui lapide les femmes pour adultère et décapiter les têtes pour les infidèles est de l’obscurantisme moyenâgeux ! Le wahabisme est la déviation doctrinale la plus grande perverse qui puisse exister de l’islam dans un temps des nanotechnologies. C’est de l’anal-pha=bétisme à l’état bestial pur.

arabieL’Arabie saoudite n’est pas la représentante du divin mais du diable sur terre !

Malek Benabi est unique dans la pensée moderniste, car il est ingénieur de formation qui a visité le monde pour voir et expérimenter les idées pour leur critique. Il a put ainsi voir la nuance entre un islamisme obscurantiste de décadence et un islam de lumière humaniste et universelle qui prend l’esprit et on al lettre de l’islam.

Donc, la période présente n’est pas une représentation de 1400 ans d’histoire !

Gloires Andalouses 

On pourrait prendre comme exemple la période où le monde musulman de l’Andalousie est à son sommet civilisationnel pour sa-voir sa capacité ou non à la civilisation.

Ici, la réponse est claire ; l’Islam a démontré sa capacité à créer un empire de civilisation humaine avec des génies universels: Ibn Sina, Ibn Khaldoun, Ibn Roshd, Omar El Khayam, Rumi … incomparables avec les pitres médiatiques de nos jours.

La différence réside dans la pensée de Garaudy qui disait : on doit suivre l’Esprit de l’islam et non ces cendres !!! On ne doit jamais le prendre littéralement ! La pensée de réforme scientifique dans l’Islam existe bien puisqu’il a su se fonder sur la science !

L’islam des lumières et de tolérance acceptait le juif, le chrétien et le laïc. Il a permis la renaissance de l’occident chérifien et du génie juif de Maimonide.

La question aurait été donc la suivante : doit –on prendre la période récente ou celle de 1400 ans pour juger de la capacité de l’islam à la civilisation et conclure : il nous faut prendre ou rejeter l’islam (authentique) !

Le modèle occidental laïc et moderniste 

Le modèle occidental qui nous est présenté comme une solution miracle par nos plagiaires francophiles a des défaillances qui commencent déjà à se pointer pour un début de fin de cycle :

  • la démocratie a démontré ses limites de représentation du peuple : le bipartisme est une face unique à une seule monnaie ; la finance internationale qui détient le politique, l’économique et le médiatique. droite ou la gauche française, les conservateurs comme les libéraux ..sont tous une monnaie d’une seule pièce indétrônable ! Obama a été pire que Bush et Holland est pire que Sarkosi … les espoirs cultivés deviennent dans la réalité des désespoirs !
  • l’économie financière a créé un monstre d’injustice ; ce 1% de la population de riches qui a la richesse de 99% au Usa … et la moitié de celle du monde !
  • la société est fondée sur une schizophrénie du progrès qui a détérioré notre nature humaine et la nature de la terre : égoïsme, solitude, consommation, perversion, angoisse de perdre son travail …

Nos réductionnistes illuminés laïcs-plagiaires veulent greffer une solution de laïcité sans la connaitre vraiment que les chrétiens ont fait pour leur propre raison religieuse-politique-historique sur un corps qui n’est pas fait pour nous.

L’esprit réel de la laïcité n’a jamais été contre les religions mais uniquement pour les préserver non pas de la religion mais de la perversion de la religion ! reste la forme : les occidentaux étaient obligés de les séparer par réactivité.

Si demain l’Algérie devient laïque, cela ne fera pas d’elle une super puissance mais juste un pays comme la Thaïlande. Conduire une voiture allemande ne vous fait pas allemand. La question de notre retard n’est pas uniquement d’ordre religieux, elle est surtout d’ordre d’état d’esprit ; de producteur au lieu de consommateurs, d’assisté au lieu de créateur. De corruption au lieu de nationalisme … de toutes les vilenies des pays du tiers monde en Afrique et ailleurs. La chine en retard dans le passé et moderniste aujourd’hui sans raisons religieuses de décadence ou de progrès.

Le réductionnisme trouve une seule cause et un seul remède ; la cause est donc l’islam et le remède est la laïcité !

Conclusion : Quel Projet pour le futur des sociétés de savoir ?

Quelle solution ?

  • Rejoindre l’image hideuse, mais préfabriquée d’un islam takfiris saoudien ?
  • Rejoindre l’Europe ? On est ni de Rome chrétienne et ni de la Grèce démocratique ! Si jamais on l’oublie, ils nous le rappelleront. Pour eux, on ne peut être qu’un marché de matières premières pour écouler leurs produits ! La Chine et l’Inde ont bien trouvé leur propre repère et donc une position digne dans l’histoire ! Nous, on reste en dehors de l’histoire par manque de sens et de projet !

Quel espace de survie pour nous ? L’obscurantisme de l’Arabie n’est pas l’obscurantisme de l’islam, mais de l’ignorance !

Ce n’est pas l’islam qui nous neutralise, mais la conception primaire de l’islam. Le monde musulman était en apogée de sa puissance civilisatrice avec l’islam !!!!

Notre seul salut est de revenir à cet esprit des lumières et non pas à ses cendres obscurantistes littéraires ou a ses singes illuminés francophiles laïcs . Étudier l’histoire pour voir comment se fait cet esprit des lumières dans l’éducation, la recherche, la société, le juridique …

Tout est dans les nuances et non la réduction extrême et la réactivité primaire. La thèse de nos illuminés plagiaires francophiles réducteurs incapables de créer un concept purement local !!! Pour cela il faut du génie ; un pacte faustien avec le diable !

Seuls, les outils seront modernes, car la modernité n’a aucun esprit contrairement à ce que pensent nos laïcs ; elle est juste un outil de son temps et ce qui est fascinant chez nos laïcs c’est qu’ils ne maîtrisent pas cet outil : ce sont juste des littéraires en mal de notoriété et cracher sur le divin ne leur a jamais donné le génie de Faust !

Nous concluront avec Antonio Gramsci dans Cahiers de prison :

« La crise consiste justement dans le fait que l’ancien meurt et que le nouveau ne peut pas naître : pendant cet interrègne on observe les phénomènes morbides les plus variés. »

Jamouli Ouzidane