Saint Just, député et avocat français, écrivit « La Vérité brule dans le Silence ! «

C’était aujourd’hui, le 9 Novembre 2014, que devait se tenir le procès de BENYOUCEF Mellouk à la Cour d’ Alger sise au Ruisseau. Benyoucef répondra sur une affaire éminemment politique mais jugée diffamatoire par le régime algérien puisqu’il s’agit d’une dénonciation de magistrats faussaires et de faux Moudjahidine.

Aux environs de 9 h 30, lorsque le Président de séance appela l’accusé à la barre, ce fut un homme modestement habillé, d’un physique frêle et très visiblement fatigué, affaibli par les vicissitudes routinières qu’il a mené ces dernières années sans parler de toutes les pressions que lui ont fait subir les « services « au quotidien !

Un dossier brulant O combien politique devait être jugé !
Benyoucef n’est pas un malfrat ni un bandit des grands chemins !
Benyoucef est un homme de droiture , épris de justice .
Benyoucef est un homme audacieux dont les yeux ne s’écarquillent point lorsque sa bouche a envie de sortir des mots véridiques et justes !
Benyoucef n’est pas de la taille d’un Titan mais il l’est par les convictions qu’il transporte dans son cœur et sa poitrine !
Benyoucef a osé défier avec courage une justice à la solde d’un régime maffieux !
Benyoucef est un Géant par sa droiture qui le place au rang des Grands Sages de la Planète ! Heureux qui aujourd’hui lui ressemblerait !

Cet homme porte un noble et juste combat contre ceux qui dilapident les richesses du peuple algérien !

Sans surprise ni étonnement, le procès n’eut pas lieu ce jour ! Il fut tout simplement reporté pour une énième fois par le Président de Séance au 28 Décembre 2014 ! Un procès moult fois ajourné dans l’unique but de fatiguer l’accusé injustement ! Ce sont là des pratiques éculées du régime autocratique qui gouverne le pays avec autoritarisme !

Honte aux suppôts du pouvoir car s’il perdure depuis le premier coup d’état militaire de 62 c’est justement grâce à eux !
Après l’annonce du report, notre héros scandait face un Président de Séance, tout médusé, des phrases hostiles à cette justice à deux vitesses ! Benyoucef a l’honneur de défendre les « vrais moudjahidine » .

A l’extérieur de la Cour « d’injustice » le ciel s’était soudainement assombri et commençait à pleurer comme pour compatir avec notre Benyoucef Mellouk !

Un sit-in s’ensuivit avec le concours de nos amis venus soutenir le mis en cause . Maitre Ait Larbi Mokrane , défenseur, Maitre Nourredine Belmihoub, Dr Amira Bouraoui du Mouvement BARAKAT ainsi que beaucoup d’autres dont je ne connais pas les noms, qu’ils m’excusent .
Nous nous quittâmes non sans amertume mais en se donnant Rendez-vous au 28 Décembre prochain inchallah pour maintenir la pression sur les chargés de rendre « la justice « dans notre pays !

S.L.