Pays où les ordinateurs des utilisateurs ont été le plus exposés au risque d’infection locale

Pays % d’utilisateurs uniques*
1 Viet Nam 58,42%
2 Mongolie 55,02%
3 Algérie 52,05%
4 Yémen 51,65%
5 Bangladesh 51,12%
6 Pakistan 50,69%
7 Népal 50,36%
8 Afghanistan 50,06%
9 Irak 49,92%
10 Égypte 49,59%
11 Tunisie 46,75%
12 Syrie 46,29%
13 Arabie saoudite 46,01%
14 Éthiopie 45,94%
15 Iran 45,40%
16 Laos 45,20%
17 Turquie 44,98%
18 Inde 44,73%
19 Cambodge 44,53%
20 Djibouti 44,52%

 

Top 10 des pays par nombre d’utilisateurs attaqués :

Pays Nombre d’utilisateurs
1 Brésil 159 597
2 Russie 50 003
3 Italie 43 938
4 Allemagne 36 102
5 États-Unis 34 539
6 Inde 27 447
7 Royaume-Uni 25 039
8 Autriche 16 307
9 Viet Nam 14 589
10 Algérie 9 337

Pays dont les internautes ont été le plus exposés au risque d’infection via Internet

Pour évaluer le risque d’infection via Internet auquel sont exposés les ordinateurs des utilisateurs dans différents pays, nous avons calculé combien d’utilisateurs uniques des produits de Kaspersky Lab dans chacun de ces pays ont été confrontés à un déclenchement de l’Antivirus. Les données obtenues indiquent le degré d’agressivité de l’environnement dans lequel les ordinateurs fonctionnent dans les divers pays.

Pays* % d’utilisateurs uniques**
1 Russie 46,53%
2 Kazakhstan 45,35%
3 Arménie 42,26%
4 Ukraine 41,11%
5 Azerbaïdjan 40,94%
6 Viet Nam 39,59%
7 Biélorussie 37,71%
8 Moldavie 36,65%
9 Mongolie 33,86%
10 Kirghizstan 33,71%
11 Algérie 32,62%
12 Tadjikistan 32,44%
13 Géorgie 31,38%
14 Croatie 29,46%
15 Turquie 29,31%
16 Ouzbékistan 29,20%
17 Qatar 28,76%
18 Tunisie 28,67%
19 Iran 28,35%
20 Espagne 28,05%

source ; Kaspersky lab

Ce récent rapport de kaspersky Lab est alarmant pour la sécurité de notre pays ! En cas de guerre cybernétique, notre pays court de graves dangers. La sécurité informatique n’est malheureusement pas une priorité de la sécurité nationale. Nos banques, nos stations énergétiques, nos sources de communication sont toutes menacés !

Il ne s’agit pas d’acheter des antivirus informatiques ou de déléguer notre sécurité à des firmes étrangères mais d’encourager la création d’entreprises algériennes en recrutant nos fameux jeunes hackers.

Rappelons aussi que deux sites institutionnels algériens, celui du ministère de l’Intérieur et des Collectivités Locales ainsi que l’Office national du tourisme, ont été attaqués par des hackers marocains le  9 novembre 2010 !

Un hacker Marocain s’est aussi immiscé dans le réseau privé du gouvernement algérien.

Des marocains super nationalistes s’attaquent gratuitement aux institutions algériennes, quelque fois avec des virus primaires à cause de notre support de la cause sahraoui. Ceci cause déjà des dégâts majeurs qui peuvent être catastrophiques si la défense de nos institutions ne se fait pas en toute urgence.

Est-ce que ce n’est pas le gouvernement marocain qui expérimente ses capacités de sécurité informatique en cas de conflit avec l’Algérie  ?

La question qui reste au ministère de la défense responsable de la sécurité en Algérie : à quand un ministre de la sécurité informatique en Algérie qui préserve les institutions algériennes : présidence, gouvernement, ministères, partis politiques, entreprises, industries, banques, universités, Recherches, et aussi les personnalités privées importantes ?

Le gouvernement peut commencer par recruter les génies hackers algériens car eux seuls savent comment se protéger …

https://www.youtube.com/watch?v=opkgxcR005o

Algérie Network