Nouvelle Affaire du Voile en Algérie : Obscurantisme Intégriste ou Nausée Médiatique ?

0
1576

Jamouli

La nausée médiatique

On commence à avoir de la nausée avec ces histoires de voile que des médias laïques éradicateurs veulent introduire jusqu’en Algérie pour faire du buzz. Est-ce un hasard s’il viennent en parfaite synchronisation, continuité, plagiat et mimétisme avec le scandale des Burkini en France ?

La polémique du burkini français n’est pas uniquement exportée ces jours en Algérie par les relais francophiles mais aussi dans les pays arabes, ici au Maroc avec cette image :

A Moroccan woman wearing a "burkini" (L-back), a full-body swimsuit designed for Muslim women, walks at Oued Charrat beach, near the capital Rabat, on August 17, 2016. / AFP PHOTO / FADEL SENNA
A Moroccan woman wearing a « burkini » (L-back), a full-body swimsuit designed for Muslim women, walks at Oued Charrat beach, near the capital Rabat, on August 17, 2016. / AFP PHOTO / FADEL SENNA

Ainsi les hôtels Ibis et Mazaghan Beach Resort situés à El Jadida ont décidé d’interdire le port du burkini à leurs clientes. Ici, ils sont plus royalistes que le roi ..Ils se permettent ce que la France n’a pu faire en France !!

jusqu’à Dubaï :

femme-bikini-promene-plage-dubai-cotes-musulmanes-voilees-14-mai-2009On voit bien que dans les informations, rien n’est spontané et innocent mais bien orchestré à l’échelle planétaire avec leurs relais locaux.

On veut nous aussi notre petit scandale mais ses commanditaires oublient qu’ils sont en Algérie musulmane et non en France, de valeurs chrétiennes, devenu islamophobe cette dernière décennie avec Sarko, Holland et leur relais financiers, politiques et médiatiques.

Toujours les mêmes médias : divertir divertir divertir … abrutir abrutir abrutir …
alors, on zappe, on zappe on zappe pour notre santé mentale…

Toujours les mêmes à chercher un islamiste ou une histoire islamiste à la loupe en Algérie pour partir ensuite en croisade : Quel courage intellectuel, quelle modernité et quelle perspicacité journalistique ! Et s’ils travaillaient (en toute conscience ou inconscience) en commande de leurs sponsors francophiles (la publicité et la promotion) pour pondre ces débilités ?

On se croirait presque en France avec Bhl, Zemmour, Valls … et compagnie !

Affaire 1 : une école qui EXIGE de porter le voile !

Des médias algériens laïques francophiles, soucieux de préserver les valeurs républicaines,  s’insurgent contre une école qui demande à ses élèves de porter le voile : Quelle falsification médiatique !

La réalité des faits :

  • au lycée de Sebbala, un agent de sécurité a bloqué l’entrée aux jeunes filles qui ne portaient pas le voile.
  • Cet acte ISOLÉ d’un zélé ne correspondait nullement à une consigne donnée par la direction de l’établissement ! Donc il concerne juste un agent de sécurité et personne d’autres ! il fallait le préciser !
  • Un responsable de l’école affirme “que son établissement n’a reçu aucune plainte émanant d’un parent d’élève” ! Il fallait le préciser !

Donc résumons : Pas de délit, pas de plainte, un simple incident insignifiant qui ne touche nullement les centaines de milliers d’écolières algériennes et ni un danger pour les citoyens algériens et encore moins l’état algérien et sa république pour exiger une enquête ! Tant qu’on y est on demandera une enquête de l’ONU !!!

Alors, pourquoi en faire une affaire d’État ?

Pourquoi comme par hasard, cette affaire est reprise à l’internationale par les relais alliés francophiles ?

Pourquoi la faire ensuite propager comme du feu dans les réseaux sociaux et ensuite le lynchage d’une école algérienne intégriste ?

Affaire 2 : une vidéo de propagande islamiste (Daech ??) en Algérie ???

Le ministre de l’Éducation veut une enquête sur cette femme voilée qui a fait une vidéo dans son cours ???

Sabah Boudris, la jeune enseignante, invitée sur le plateau de la chaîne de télévision algérienne Ennahar TV a affirmé son étonnement des réactions des médias algériens qui ont en fait une affaire nationale de scandale : YEWWW ca va pas quoi ???

«En toute franchise, je suis surprise d’entendre l’ouverture d’une enquête par la ministre de l’Éducation, après que certains médias ont mal interprété mon message. La seule erreur que j’ai peut-être commise c’est de me filmer en classe. Mais en toute sincérité, je suis convaincue de mes propos. Mon message est noble, loin de toutes les interprétations qui ont été faites»

La question ; est-ce qu’elle a enseigné de l’intégrisme, du satanisme, du judaïsme, du christianisme ou des sectes évangéliques ? Elle enseignait les valeurs de son peuple, de son histoire, de sa foi que certains nouveaux médias algériens francophiles veulent éradiquer.

Pour ce qui est de se filmer, les réseaux sociaux sont là pour prouver des milliers d’enregistrements et de selfies dans les écoles, les lycées, les universités, les ministères, les lieux publics … allons donc, il n’y a aucune interdiction de cela dans le règlement sinon il faut l’appliquer à tous ! Ici, on peut s’insurger …

Qu’elle ce qu’elle a fait cette « VOILÉ = Daech et décapitation = Islam ???  » ? De la pornographie, pédophilie, ou montrer des seins nus … ???

Des insultes indignes fusent dans les réseaux sociaux sans connaitre la personne voilée ni la réalité des faits par soi-même : Des réactions comme ceux des rats de laboratoire. Et si elle n’était pas voilé, alors No problème ? Le problème ou la phobie infectieuse : c’est le voile !

La connivence avec les médias francophiles est ici ; ils ont tous repris la nouvelle pour ramener de l’eau à leur moulin islamophobe …

Que cache « l’affaire du voile » en Algérie : il voile le danger des nouveaux médias qui voilent les vrais problèmes de la société !

Quand on a eu tellement de fiasco et de scandales dans son ministère de l’éducation, la ministre aurait dû se taire par pudeur :

  • Une incapacité à parler l’arabe comme un écolier et donc à se manifester en public sois en français qui n’est pas la langue officielle d’un officiel en Algérie soit en arabe, ce qui fait la risée dans le mode arabe en comparant avec la Tunisie ou le Maroc !
  • La volonté de rétablir la francophonie comme une priorité de modernité de l’Algérie comme si la Chine avait besoin du français pour devenir moderne.`Ce n’est pas en parlant en français qu’on devient français, moderne ou ministre de l’éducation et donc de l’avenir de tout un pays !
  • le scandale (international) des plagiats et fuites des examens du bac en arrêtant l’internet à tout un pays devant la risée internationale.

La phobie du voile a infecté les nouveaux médias algériens de l’inculture à la recherche de la confection du buzz, du scandale, du pervers qui sont incapables de pondre une intelligence qui sert le citoyen dans ses VRAIS problèmes …

Les citoyens se découvrent soudain républicains, citoyens, laïques. On crie au scandale comme une vierge violée ! l’Algérie est en danger du voile !!!La culture francophile de la nausée importée par ses commendataires.

Oui ! l’Algérie est en danger, mais de l’inculture infectieuse de ses médias. Parions que cela va continuer jusqu’à la nausée pour voiler la réalité algérienne et fermer l’horizon du futur. Parions aussi que des prix francophiles vont être servis à nos médiatiques pour ce courage laïque de crier au loups dans la bergerie bien gardée depuis notre indépendance.

Parler de « voile » en 2016 dans l’Algérie dite musulmane, c’est plus qu’une connerie, c’est un crime ! C’est comme revenir au moyen âge. Même durant la colonisation ces questions ne se posaient pas. Ces questions reflètent toujours un autre grand malaise bien voilé ; l’incapacité de ce peuple, ses politiciens, ces médiatiques, ces élites, ses institutions à aller vers les vrais affaires ; la santé, la culture, l’éducation , la technologie, l’entreprise, l’innovation … c’est désespérant !

On peut juste faire une chose : faire confiance à l’intelligence naturelle intuitive des lecteurs pour faire la grève des médias qui poussent à l’infecte, ne pas leur répondre et ne pas faire attention aux bruits qu’ils font : C’est un bruit artificiel gonflé par les réseaux sociaux bien organisés, bien financés et bien préfabriqués avec les techniques modernes de psychologie de masses, de désinformation et de désintégration social conçut par leur maitre d’outre-mer…

Les harkis sont toujours parmi nous en Algérie comme les extra terrestres pour David Vincent qui les a vu et le cauchemar a commencé pour les dévoiler et être ainsi fidèle à notre histoire, notre langue, notre foi, nos valeurs, notre génie, notre liberté, et surtout nos chouhadas qui se sont sacrifié au nom d’Allahou Akbar ! pas celui de Daech le takfiri wahabi obscurantiste mais celui de l’Algérie authentique millénaire, celui que nous aimons tous malgré tout.

Alors toucher à l’islam en se voilant sur un combat courageux contre l’islamisme, ça ne marche pas ici !

Je n’avais jamais imaginé en lisant les réseaux sociaux qu’il y avait tellement d’algériens qui avaient la haine de soi, de sa culture, de sa foi, de sa langue, de son histoire, et des chouhadas dans nos cimetières qu’ils blasphèment. C’est à qui pissera le plus sur soi
pour démontrer qu’il est n’est pas musulman, arabe ou algérien mais français, laïque et moderne, sans résoudre une seule équation mathématique, sans produire un seul arrache clou, sans pudeur, sans dignité et sans honneur !

Nous méritons ainsi pleinement notre état de décrépitude politique, économique, éducatif et culturel. Nous ne somme même pas conscients de la distance qui nous creuse du reste des sociétés de savoir et le savoir n’est pas ce que porte ou non cette femme sur sa tête mais ce qu’elle a ou non dans sa tête ! Tandis que la vraie modernité regarde vers le cosmos, nous nous voilons notre tête dans la misère médiatique du divertissement ! Le savoir ne se trouve nullement dans les médias et les journaux polémiques, il est dans les bibliothèques et les livres que nous avons déserté.

Jamouli