Réponse de Zineb a la lettre de Bessaoud

Pour dénoncer des faussaires et des criminels faut-il à ce point se renier, au point, et en s’appelant Mohand Arab, vouer une telle haine et un tel mépris à la civilisation arabe, incapable de la moindre distanciation face aux voyous et dictateurs qui font de l’arabité un outil de tyrannie et de propagande.

Quand j’ai lu la partie relative à Israël ( le petit et vaillant peuple d’Israël), j’ai été prise d’une immense déception au point d’avoir la nausée. L’auteur de la lettre qui commence par rappeler des vérités poignantes et des mots justes aurait-il si vite oublié le colonialisme, l’impérialisme et le peuple Palestinien ?

Nos racines Africaines que tous les pouvoirs ont essayé d’endiguer ne sauraient revivre par la haine car si les valeurs ne précédent ne pas les actions rien de ce que nous obtiendrons n’aura de valeur.

Je suis ulcérée de voir ma culture se fondre et tendre à disparaître sous le coup de l’école, des coups du pouvoirs, des compromissions, de la société de consommation, du modèle économique mondial et de tant d’autres maux mais encore une fois je refuse de verser dans les logiques de réaction qui, sous prétexte de m’opposer à des voyous, peuvent nous amener à glorifier Israël.