Sherazade séduit les palais avec sa cuisine algérienne

0
52

Derrière le site Les joyaux de Shérazade, référence en matière de cuisine orientale, se trouve Fatma Laoudedj. Cette Lyssoise qui se destinait à devenir médecin voit sa notoriété exploser.

Si d’aventure la diplomatie algérienne venait à créer un poste d’ambassadrice gastronomique, elle serait assez inspirée de le proposer à Fatma Laoudedj. Cette Lyssoise de 36 ans, célèbre sur les réseaux sociaux sous le prénom de Shérazade, est aujourd’hui une référence en matière de cuisine du Maghreb. Ceci dit en pesant nos mots : sa page Facebook est suivie par 350 000 personnes, sa popularité s’étend bien au-delà de la Méditerranée et, mine de rien, elle vient de passer une semaine à concocter des petits plats dans l’émission C’est au programme de Sophie Davant, sur France 2.

On parle ici d’une femme capable de vous ouvrir l’appétit en causant couscous à 09 h 30 du matin. Elle dit : « C’est pas juste des recettes, c’est des histoires qu’on raconte. » Originaire d’Oran, Fatma Laoudedj s’installe en France à 24 ans, après avoir rencontré son mari, originaire de Leers. De peur de s’ennuyer, elle se met progressivement à la cuisine, influencée par de sérieux antécédents familiaux : « J’ai été bercée par les saveurs de la cuisine de ma mère et ma grand-mère, raconte-t-elle. En Algérie, les femmes cuisinent beaucoup et ont chacune leur petite recette. On vivait dans un quartier ou toutes les femmes faisaient leur pain, avec les mêmes matières, et tous avaient un goût différent. »

En France, Fatma se spécialise dans les pâtisseries algériennes, fait des heureux, et pas seulement son époux et ses trois enfants. « Par nature, j’aime bien partager, et j’amenais des gâteaux à l’école de mes enfants. À chaque fois, il y avait un vrai engouement. Et un jour, la maîtresse m’a dit : Mais pourquoi ne pas tenir un blog de cuisine ? Je ne m’étais jamais posé la question. »

Elle tente sa chance avec un blog consacré aux pâtisseries, sa spécialité. Banco : en quelques années, le blog devient un site sur la cuisine algérienne – Les joyaux de Shérazade –, qui revendique 1,5 million de pages vues chaque mois. « Il est lu par des gens en France, Algérie, États-Unis, Canada… Mon petit blog a fait son petit chemin. C’est fou de pouvoir toucher tant de monde depuis chez soi ! » L’une de ses vidéos, préparation d’un roulé salé à la viande hachée, a été visionnée plus de 950 000 fois sur Youtube.

Là-dessus, l’an 2015 a un petit air de consécration. On lui a proposé de réaliser les recettes d’un livre – Les joyaux de la cuisine algérienne –, et sa notoriété l’a conduite sur le plateau de Sophie Davant, début octobre. Elle a aussi passé trois jours en Algérie, pour tourner le pilote d’une émission de cuisine susceptible d’être diffusée régulièrement sur la chaîne Samira TV. D’autres projets sont sur le feu : « Plus je vois l’engouement, plus j’ai envie de m’investir ! » L’appétit, dit-on, vient en mangeant.

PAR FLORENT MOREAU

SHARE
Previous articleMchelouech Constantinois
Next articleBAD BUNS