L’Algérie gagne 21 places dans le classement du World Economic Forum sur la compétitivité

0
53

Selon l’édition 2014 du rapport du World Economic Forum sur la compétitivité, l’Algérie progresse à la 79ème (sur 144) du classement mondial, après avoir occupé la 100ème place en 2013 et la 110ème place en 2012.

Cette évolution est principalement imputable à la forte progression de l’Algérie sur l’indice « environnement économique ». Sur cet indice, l’Algérie se situe en effet au 11ème rang mondial (34ème rang en 2013), du fait de sa bonne santé financière – 4 ème rang pour le taux d’épargne (51,1% du PIB) et 5ème rang pour la dette publique (9,2% du PIB).

Cette évolution favorable cache cependant des disparités importantes selon les indices qui composent l’indice global : l’Algérie se place au 136ème rang pour l’efficacité du marché des biens, au 133 ème rang concernant l’efficacité du marché du travail, au 137ème rang pour le développement des marchés financiers et au 127ème rang pour le développement technologique.

Un sondage effectué auprès d’un panel représentatif de cadres évoque également les principales entraves au bon fonctionnement de l’entreprise : on y retrouve en première place l’accès au financement, suivi de la corruption, du poids de la bureaucratie, du niveau d’imposition, de la réglementation du marché du travail, de l’inadéquation des formations et du déficit en infrastructures.

Au total, sur les 3 étapes de développement économique établies par le World Economic Forum (économie fondée sur l’accumulation des facteurs de production, puis sur la productivité des facteurs de production, puis sur l’innovation), l’Algérie serait considérée comme une économie en transition entre la première et la deuxième étape.

1- lire le rapport complet de l’ambassade de France  en Algérie

2- lire le rapport du Word forum sur les indicateurs éconmique de l’algérie en 2014