Les opportunités d’investissement marquent la première session de la rencontre Doing business in Algeria

0
97

CHICAGO- La Semaine algérienne consacrée à l’investissement et aux affaires « Doing business in Algeria’’ qui se poursuit lundi à Chicago, a consacré sa session d’ouverture à la présentation des opportunités d’investissement et de partenariat en Algérie.

Des patrons de sociétés algériennes publiques et privées ainsi que des représentants des institutions et organismes publics chargés du soutien et de l’encouragement de l’investissement ont ainsi animé cette session en présence, notamment du ministre de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb, en plus de quelque 80 opérateurs économiques américains.

Les perspectives de coopération algéro-américaine dans les secteurs du BTPH, des mines, de l’agroalimentaire et de l’industrie pharmaceutique ont ponctué la première session de la rencontre, dont la suite sera dédiée à des rencontres bilatérales d’identification d’opportunités d’affaires entre les opérateurs économiques des deux pays.

Le directeur général de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), Abdelkrim Mansouri, a exposé, à cette occasion, les principales dispositions, avantages et incitations prévus par la réglementation algérienne régissant l’investissement étranger.

De son côté, le directeur de la gestion du secteur public marchand au ministère de l’Industrie et des mines, Ali Oumellal, a mis en exergue devant l’assistance les grandes lignes du plan de restructuration de ce secteur ainsi que les possibilités de partenariat dans le cadre du plan.

D’autre part, le président du Conseil d’affaires algéro-américain (USABC),  Ismail Chikhoune, a souligné que la rencontre de ce lundi était ‘‘un évènement historique’’ pour les relations économiques des deux pays car il s’agit de la première fois qu’une délégation algérienne d’une telle importance visite les Etats-Unis.

Le conseiller économique de l’ambassade d’Algérie aux Etats-Unis, Malek Djaoud, a, quant à lui, affirmé que la tenue de cette rencontre permettra de renforcer le dialogue stratégique entre les deux pays notamment dans le cadre du l’Accord-cadre  pour le commerce et l’investissement (TIFA).

Dans une allocution à l’ouverture des travaux, le ministre de l’Industrie et des mines, Abddesselam Bouchouareb a émis le souhait de voir de nouvelles entreprises américaines apporter leur expertise en Algérie et aussi tirer avantage des possibilités offertes par ce pays.

‘‘Notre souhait est que la longue et fructueuse tradition de partenariat avec les Etats-Unis se poursuive et s’approfondisse, que les entreprises américaines familières de notre pays (à) y trouvent de nouvelles opportunités d’affaires et que de nouvelles entreprises se joignent à nous pour nous apporter leur riche expertise et tirent avantage des grandes possibilités offertes par notre pays’’, a-t-il indiqué.

Les échanges commerciaux entre l’Algérie et les Etats-Unis se sont élevés à 5,2 milliards de dollars durant les neuf premiers mois de l’année 2014, se répartissant entre 3,07 milliards de dollars d’exportations algériennes et 2,16 milliards de dollars d’exportations américaines.

source