Une introduction à l’économie et à la société du savoir

0
96

par Paul A. David

Paul A. David est Senior Research Fellow à All Souls College, Oxford, et professeur d’économie à l’université de Stanford. Il est l’auteur de plus de cent articles et chapitres sur l’histoire économique des États-Unis et de l’économie de la science et de la technologie.

Email : paul.david.at.economics.ox.ac.uk

et Dominique Foray

Dominique Foray est directeur de recherche au cnrs et professeur à l’Institut pour le management de la recherche et de l’innovation à Paris-Dauphine. Ses travaux portent sur les caractéristiques et performances des économies du savoir.

Une mise en perspective historique

De tout temps, la connaissance a été au cœur de la croissance économique et de l’élévation progressive du bien-être social. La capacité à inventer et à innover, c’est-à-dire à créer de nouvelles connaissances et de nouvelles idées, qui sont ensuite matérialisées dans des produits, des procédés et des organisations, a constitué historiquement le carburant du développement. Des organisations et des institutions efficaces dans la création et la diffusion de la connaissance ont toujours existé, depuis les corporations du Moyen Âge jusqu’aux grandes entreprises du début du siècle et depuis les abbayes cisterciennes jusqu’aux académies scientifiques royales qui apparaissent dès le xviie siècle

Cependant l’expression « économie fondée sur la connaissance » vient d’apparaître. Il s’agit donc de marquer une rupture et d’exprimer une discontinuité par rapport aux périodes précédentes. Nous pouvons observer cette rupture à différents niveaux d’analyse.

lire la suite du document dans sa source