L’Iran et le Hezbollah répondent à Donald Trump

0
133
Dès sa campagne électorale, Donald Trump n’a pas caché son hostilité farouche à l’accord international sur le nucléaire iranien, le qualifiant comme le pire des accords de l’histoire et promettant de le démanteler. Le 2 février 2017, suite à un essai de missile balistique conventionnel par l’Iran qui ne contrevenait pas à l’accord, Trump a déclaré dans un Tweet que l’Iran, tel un élève dissipé, avait été « formellement mis en garde » et qu’il devrait être « reconnaissant » pour l’accord désastreux conclu avec Téhéran par l’administration Obama. Le 3 février, de nouvelles sanctions américaines ont été annoncées par le Département du Trésor américain. Et le 6 février, dans un interview, Trump a déclaré l’Iran « Etat terroriste numéro un ».
Sans toutefois s’y opposer, Sayed Ali Khamenei, n’a jamais caché qu’il considérait vains les efforts diplomatiques de l’administration Rouhani, convaincu que les Etats-Unis n’étaient pas sincères dans leur démarche et renieraient leurs engagements. L’Iran avait déjà dénoncé plusieurs fois des violations de la lettre et de l’esprit de l’accord par les Etats-Unis sous Obama, et se voit maintenant menacé de nouvelles sanctions voire d’agression, ce qui ne peut que renforcer une nation aguerrie à 38 ans de guerres internationales et infructueuses visant à détruire la République Islamique, aujourd’hui puissance régionale incontournable. Téhéran, qui, en plus de ses alliés traditionnels que sont la Syrie et le Hezbollah, compte aujourd’hui avec deux puissances stratégiques majeures, la Russie et la Chine, a répondu par ses propres sanctions contre les Etats-Unis, ainsi que par un message du Guide Suprême.
Quant au Hezbollah, qui est également devenu une force armée d’envergure mondiale après ses victoires contre Israël et face à la nébuleuse Daech en Syrie, il constituera certainement, avec l’Iran, le principal sujet de discussion de la rencontre entre Trump et Netanyahu prévue le 15 février. Sayed Hassan Nasrallah a lui aussi tenu à adresser un petit message à Donald Trump avant sa tenue.
Sayed Hasan
Voir également, sur l’accord sur le nucléaire iranien, Le triomphe de la République Islamique et La République Islamique persiste et signe
Discours du Guide Suprême de la République Islamique d’Iran, Sayed Ali Khamenei, le 7 février 2017, dans une rencontre avec des officiers et soldats de l’Armée de l’Air, commémorant leur allégeance à l’Imam Khomeini à la veille du triomphe de la Révolution Islamique
 
 
 
Transcription :
 
Selon un verset coranique de la sainte sourate Nour (La Lumière), “Leurs actions sont comme un mirage dans des déserts sablonneux, que [l’homme assoiffé] prend pour de l’eau.”  [Saint Coran, 24, 39] Comme un mirage, une personne assoiffée prend un morceau de terre asséchée pour de l’eau. “Jusqu’à ce qu’il y arrive, et trouve qu’il n’y a rien: mais il trouve Dieu partout avec lui”. [24,39] Il voit qu’il n’y a rien.

 

Placer ses espoirs en Satan est comme cela. Placer ses espoirs dans les puissances matérialistes et sataniques est comme cela. Faire usage de la raison et adopter une approche raisonnable dans différents sujets – liés à la diplomatie, à la gestion des affaires domestiques du pays, à la provision de ressources, à la science, à l’industrie et d’autres domaines encore –  est une tâche nécessaire, mais faire confiance à Satan et faire confiance à ces individus qui sont opposés à l’essence même de votre existence est une grave erreur. Une puissance qui ne peut ni tolérer ni accepter l’essence de l’existence de la République Islamique et l’essence du pouvoir islamique ne peut recevoir aucune confiance, et on ne peut aucunement compter sur elle : “Comme un mirage dans des déserts sablonneux, que [l’homme assoiffé] prend pour de l’eau.” Rien qu’un mirage.
Si vous placez votre confiance en Dieu, “Il pourvoira à vos besoins par des moyens que vous n’auriez jamais pu imaginer.” [Coran, 65, 3] Si vous placez votre confiance en Satan, c’est “Comme un mirage dans des déserts sablonneux, que [l’homme assoiffé] prend pour de l’eau.” C’est une déclaration que chacun d’entre nous devrait garder à l’esprit pour toujours. Chaque personne du peuple iranien doit toujours garder ça à l’esprit. Vous devez travailler dur, vous devez faire preuve d’innovation, vous devez apporter sur la scène votre véritable pouvoir accordé par Dieu et vous devez aller de l’avant en plaçant votre confiance en Dieu et en Son assistance, et alors, Dieu vous aidera. Cependant, si vous restez les bras croisés et attendez que Satan – le Grand Satan [les Etats-Unis] – vienne à votre secours, alors le verset “Comme un mirage dans des déserts sablonneux, que [l’homme assoiffé] prend pour de l’eau” deviendra réalité parce qu’aucun bienfait ne peut venir de Satan.
Maintenant, “l’honorable” individu qui a récemment pris ses fonctions aux Etats-Unis [Trump] dit que nous devrions remercier l’Amérique et l’administration Obama. Pourquoi devrions-nous être reconnaissants ? Nous ne sommes nullement reconnaissants. Il faisait partie du système qui a imposé ces lourdes sanctions contre le peuple iranien dans le but de paralyser la République Islamique et la nation iranienne. Ils espéraient nous paralyser. Bien sûr, leur espoir n’a pas été réalisé et il ne le sera jamais parce qu’aucun ennemi ne peut paralyser l’Iran.
(Audience : Louange à Dieu ! Dieu est Le Plus Grand ! Dieu est Le Plus Grand ! Dieu est Le Plus Grand ! Khamenei est le Leader ! Mort aux ennemis de la Wilayat-al-Faqih (régime iranien) ! Mort à l’Amérique ! Mort à l’Angleterre ! Mort aux hypocrites ! Mort à Israël !)
Il dit que nous devrions être reconnaissants, mais ce n’est pas le cas et nous ne sommes nullement reconnaissants. Pourquoi devrions-nous être reconnaissants ? A cause des sanctions ? A cause de la création de Daech ? Parce que la région a été mise à feu et à sang ? Ils ont ravagé la Syrie. Ils ont ravagé l’Irak. Pourquoi devrions-nous être reconnaissants ? Devrions-nous être reconnaissants pour leur soutien à la sédition qu’ils ont créée durant les élections de l’an 1388 [2009] ?
D’un côté, [Obama] m’a écrit une lettre exprimant son respect, sa bienveillance et sa coopération et d’un autre côté, il a ouvertement soutenu les séditieux en leur disant qu’il se tenait à leurs côtés, révélant ainsi leur intention de susciter la discorde dans notre pays. Tel est le visage véritable de l’hypocrisie. Il portait ce gant de velours pour dissimuler sa main de fer. J’ai parlé de cela à bien des reprises.
Nous ne les remercions aucunement. Nous savons ce qu’ils ont fait. Nous savons ce qu’ils font. Il dit que nous devrions remercier Obama et que nous devrions avoir peur de lui [Donald Trump]! Nous n’avons pas non plus peur de toi ! Le 22 Bahman [11 février, 38e anniversaire de la Révolution Islamique], le peuple répondra à ces menaces et déclarations dans la rue. Il montrera quelle position le peuple d’Iran adopte face aux menaces. Nous ne sommes effrayés par les menaces de personne.
Oui, nous remercions l’individu qui vient de prendre son poste [Trump]. Nous le remercions parce qu’il nous a épargné la peine de révéler la véritable nature des Etats-Unis. Ce que nous répétions inlassablement depuis plus de 30 ans – au sujet de la corruption politique, économique, morale et sociale de la classe dirigeante américaine – a été pleinement montré et manifesté par cet individu tandis qu’il révélait la vérité nue sur les Etats-Unis pendant et après les élections. A présent aussi, il montre la vérité sur les Etats-Unis avec les choses qu’il fait. Il montre ce que signifient les droits de l’homme américains – ils mettent des menottes à un enfant de 5 ans ! Tels sont leurs droits de l’homme !
Le peuple iranien a trouvé sa voie. Le peuple iranien pousse son mouvement vers l’avant et arpente ce chemin avec logique, raison et confiance en Dieu et il le fait à grande vitesse, avec de grandes capacités et beaucoup de confiance en soi. Aujourd’hui, le peuple iranien a confiance en lui-même. Notre jeunesse travaille avec confiance en soi. Nos centres et instituts académiques sont emplis de nouvelles conceptions dans le domaine de la science. Il en va de même pour l’infrastructure et divers autres domaines. Aujourd’hui, la rationalité est la priorité majeure du pays. Cependant, elle est accompagnée de confiance et de foi en Dieu l’Exalté. Nous savons avec certitude que le peuple iranien atteindra la victoire sur cette voie et qu’il réalisera ses idéaux, ses objectifs et ses désirs.
(Audience : Louange à Dieu ! Dieu est Le Plus Grand ! Dieu est Le Plus Grand ! Dieu est Le Plus Grand ! Khamenei est le Leader ! Mort aux ennemis de la Wilayat-al-Faqih (régime iranien) ! Mort à l’Amérique ! Mort à l’Angleterre ! Mort aux hypocrites ! Mort à Israël !)
Que la miséricorde de Dieu soit sur notre magnanime Imam (Khomeini) qui a clarifié les vérités au peuple iranien à propos de ces questions durant les 10 années de sa vie bénie au début de la Révolution. Vous devriez regarder les discours de l’Imam (Khomeini). L’Imam (Khomeini) a identifié les amis et les ennemis.  Il savait qui était le peuple iranien et il a identifié les objectifs.
La raison pour laquelle l’Imam a répété inlassablement que nous ne devions placer aucune confiance en Satan [les Etats-Unis] et en nos ennemis et la raison pour laquelle il a dit que nous devrions faire attention à ne pas faire confiance à l’ennemi est parce qu’il connaissait l’ennemi. Bien sûr, nous faisions ces déclarations auparavant, mais aujourd’hui, elles sont publiées et tout le monde les regarde. Les “honorables” américains et leurs leçons sur les Droits de l’Homme doivent être comparés à leur réalité interne, à la manière dont ils traitent les gens, etc. Voilà ce que nous pouvons dire en considérant le présent et les déclarations de l’Imam (Khomeini).
Je prie pour que Dieu vous accorde le succès. J’espère que par la Grâce de Dieu, vous, la jeunesse, serez prêts à réaliser les grandes tâches qui vous incombent. Votre génération à de grandes tâches à entreprendre. La génération avant vous a accompli de grandes tâches, mais il y a d’autres tâches importantes que vous devez accomplir. J’espère que vous vous préparerez avec la confiance en Dieu l’Exalté et que vous accomplirez ce devoir – dont vous avez fidèlement gardé le dépôt – pour les générations futures.
Que la Paix de Dieu soit sur vous, ainsi que Sa Miséricorde et Sa Bénédiction.
 
Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 12 février 2017, à la cérémonie funèbre du Cheikh Hussein ‘Obaid
Transcription :
Dernier point, ce jeudi [4 février], si Dieu nous garde en vie, nous parlerons spécifiquement de la situation régionale, mais permettez-moi seulement de dire un mot à tous ceux qui, durant les dernières semaines, ont déclaré et écrit (j’ai vu beaucoup de déclarations) que le Hezbollah est inquiet, que le Hezbollah est intimidé, que le Hezbollah est effrayé. De quoi s’agit-il les amis ? Trump a pris le pouvoir. Oui, Trump est là. Et alors ? Qu’y a-t-il de nouveau ?
Le nouveau, comme l’a dit Son Eminence le Guide Sayed Khamenei, que Dieu prolonge sa noble vie, ce qui change, c’est qu’avant, il y avait quelqu’un qui avait mis sur son visage un voile d’hypocrisie [Obama]. Un voile d’hypocrisie. Il vous parle de manière conviviale, il vous adresse ses vœux pour vos fêtes, mais que fait-il (derrière) ?
Il vous impose des sanctions, il mène une guerre internationale contre vous, il fait des frappes par milliers qui ont tué des milliers de civils, il soutient et s’implique dans des guerres comme celle contre le Yémen où des centaines de milliers de personnes ont été tuées, blessées, affamées et assiégées. Il soutient des régimes despotiques comme au Bahreïn, en Arabie Saoudite et ailleurs. Il fait tout (le mal possible) et vous créé Daech, pour qu’elle salisse votre religion, votre Prophète, votre Coran, pour qu’elle répande votre sang, qu’elle prenne vos femmes captives, qu’elle démolisse votre société et vos pays. Mais il est jovial, et votre cœur est censé brûler pour lui parce que sa peau est noire.
La nouvelle chose positive, c’est que maintenant, il y a quelqu’un qui a mis l’hypocrisie de côté, et qui dit – et c’est pourquoi Son Eminence l’Imam Leader [Khamenei] a dit que nous devons remercier Trump car il a révélé à nouveau le vrai visage du gouvernement américain raciste, cruel, criminel, assassin, qui répand le sang, réprime les libertés, s’accapare les richesses des autres, complote sans cesse contre les peuples opprimés.
Merci ! Nous ne sommes pas fâchés, nous sommes reconnaissants envers Trump. Parce que depuis qu’il a pris le pouvoir, on voit le vrai visage de l’administration américaine, et les peuples dont le discernement s’était obscurci et égaré peuvent enfin le comprendre.
Quant à la peur, c’est quelque chose de révolu depuis bien longtemps (pour le Hezbollah).
A tous ceux qui écrivent, discourent, pensent, analysent, je dis : [au nom] des cheveux blancs du Cheikh Hussein ‘Obaid, l’un des grands fondateurs du Hezbollah en 1982, nous étions (là) en 1982, et nous sommes maintenant en 2017. En 1982, nous n’étions qu’une poignée de croyants opprimés, craignant à tout moment d’être capturés par nos adversaires. [cf Coran, VIII, 26] L’armée israélienne alors invincible occupait la moitié du Liban. 100 000 officiers et soldats israéliens étaient au Liban. 25 000 officiers et soldats américains, français, britanniques et italiens étaient au Liban [aux côtés d’Israël]. Il y avait les problèmes internes au Liban, les cuirassés New Jersey et autres dans la mer… Et nous n’étions qu’une poignée, nous et les autres membres des factions et partis résistants. Et nous n’avions pas peur. Nous n’étions pas inquiets. Nous n’avons pas hésité. Notre cause était claire et certaine. Et après, après, après, George Bush est venu, avec les armées encore une fois, avec les cuirassés, agressant des pays, poussant Israël à la guerre contre nous, mais nous n’avons pas été inquiets ni effrayés ni hésitants.
Nous avions la certitude que Dieu nous accorderait la victoire. Cette victoire que Dieu nous a promise dans Son Livre, et que l’Imam Khomeini nous a promise, au Cheikh Hussein ‘Obaid, à Sayed Abbas, à la maison des frères [fondateurs du Hezbollah], lorsqu’ils sont allés voir l’Imam au début de la création du mouvement, qui leur a confirmé que le choix de la Résistance était le seul, et leur a dit de ne compter sur personne, de ne rien attendre de personne, ni de nous (l’Iran) ni de quiconque dans le monde, comptez sur Dieu et sur vous-mêmes, accomplissez les tâches qui vous incombent. Et ce jour-là, comme les documents en attestent, ce jour-là, lorsque beaucoup dans le monde arabe et islamique considéraient que le Liban était entré dans l’ère israélienne, l’Imam Khomeini a dit aux 9 personnes [du Hezbollah] présentes, dont Sayed Abbas al-Musawi (précédent Secrétaire Général du Hezbollah) et Cheikh Hussein ‘Obaid : « Si vous résistez, je vois la victoire gravée sur vos fronts. »
Cette victoire qui a été réalisée en 1985 [retrait israélien au Sud du Liban], en 2000, en 2006, et se réalise aujourd’hui en Syrie, en Irak, et elle se réalisera au Yémen si Dieu le veut, ni Trump, ni son père, ni son grand-père, ni George Bush, ni son père, ni son grand-père, ni aucun de tous ces racistes ne peuvent porter atteinte au courage, à la volonté, à la détermination ou à la foi d’aucun de nos enfants, alors que dire de nos hommes (adultes) et de nos anciens. C’est pourquoi nous ne sommes nullement inquiets mais très optimistes, car lorsque la Maison Blanche est habitée par un imbécile, qui se vante de sa stupidité, cela constitue le début de la libération pour les opprimés dans le monde.
Que Dieu fasse miséricorde à notre grand et cher Cheikh [Hussein ‘Obaid], dont nous regrettons la triste perte, et le fasse habiter son vaste paradis et le ressuscite avec les martyrs, et que la Paix de Dieu soit sur vous tous, ainsi que Sa Miséricorde et Ses Bénédictions