Jusqu’à quand les gnous livreront-ils leurs nouveaux nés aux complices de BigPharma ?
Ce responsable zélé (voir vo en commentaire) qui nous explique la mécanique du mensonge, a-t-il délibérément omis de dire aux Algériens que que le vaccin pentavalent est promu par Bill Gates, l’occulte GAVI, alliance pour le vaccin, avec la complicité criminelle de l’OMS et que depuis au moins 2012 des médecins Indiens ne cessent de crier au scandale, preuves scientifiques à l’appui, contre un vaccin qui tue et que dans les pays dits en voie de développement ?

Ainsi, les mêmes qui reconnaissent avoir importé du poison pour nouveaux nés, et en attendant que l’enquête intra muros, les disculpe, se chargent le plus normalement du monde de poursuivre l’opération en se contentant de changer de fournisseur.
Et personne ne leur pose de questions même pas pour savoir qui va payer la facture et personne n’aborde le volet des sanctions et des poursuites judiciaires !!!

Mr le Pr, si vous ne connaissez pas l’origine de la cata puisque votre enquête » est en cours, de quel droit conclure que c’est un problème de fournisseurs ?
Mr le Pr, avez-vous lu les travaux du Pr Marc Girard, mathématicien et spécialiste en Pharmaco-vigilance, expert auprès des tribunaux en France ? Avez-vous le droit de continuer de mentir aux gnous à propos du rapport bénéfices/risques défavorable du vaccin pentavalent ?
Vous qui parlez de vérité scientifique, avez-vous lu les travaux du Dr Jacob Puliyel, Pédiatre à l’hôpital St. Stevens de Delhi publiés dans ‘The Indian Journal of Medical Ethics IJME’ .

CHICHE ET JE VOUS LANCE UN DEFI, ACCEPTEZ UN DEBAT PUBLIC SUR LA VACCINATION ET RAMENEZ TOUS VOS EXPERTS !

Bien sûr, nous ne nous m’attends pas à ce que nos médecins engraissés par BogPharma, vaccinés contre toute lutte ou recherche et qui sont devenus, pour la majorité les relais du trabendo en blouse blanche dans la pays, aient un réflexe d’homme de science, mais nous espérons au moins que les parents ne se contenteront pas de pleurer leurs enfants futurs autistes, futurs candidats à la sclérose en plaque, diabète et autres complications comme le retard de langage, et cela bien sûr quand ils auront échappé à la mort.

Z.A.


Voici une mail que m’a envoyé le Dr Rajiv Mittal 
de Delhi :

L’OMS fait la promotion d’un vaccin pentavalent : diphtérie, tétanos, coqueluche, hæmophilus influenza type b  et Hépatite B dans les pays en développement.

 Ce vaccin a causé des morts dans de nombreux pays. Le gouvernement de l’Inde a fait une étude sur ce vaccin pentavalent dans le Kerala et le Tamil Nadu. Selon cette étude dont les données ont été publiées par le British Medical Journal électronique, 15 enfants sont morts à cause des effets secondaires du vaccin. La compagnie pharmaceutique affirme que ces morts ne sont pas dues au vaccin, mais sont simplement des « décès inexpliqués » par coïncidence,  dans les 48 heures suivant l’administration du vaccin ! (Une coïncidence se produit une fois ; là, on trouve 14 coïncidences, ce qui est beaucoup trop.)

Si les fabricants de vaccins ont gain de cause, ce programme de vaccination sera étendu à travers le pays. Le gouvernement de l’Inde semble être prêt à permettre que cela se produise. Il a déjà étendu ce vaccin à 6 autres états avant d’avoir les résultats des essais dans le Kerala et Tamil Nadu. 1 vacciné pour sur 10 000 mourront du vaccin – lequel pourrait être votre enfant ou petit-enfant. Seule, la sensibilisation d’un large public peut l’empêcher. Plus d’enfants vont mourir des effets indésirables des vaccins que ceux qui seront sauvés de la méningite à Hib. Cela ne peut pas être acceptable.

Je vous joins deux liens : Le premier est un article du Dr Jacob Puliyel, Chef du service pédiatrique de l’hôpital St Stephens à Delhi, paru dans Indian ExpressPharma  le 1eravril 2013 :

http://hd9.r.mailjet.com/redirect/mbr5hkpmzbdxx2blh2c3wf/pharma.financialexpress.com/sections/res/1971-pentavalent-vaccine-doing-more-harm-than-good

Le second concerne le retrait de ce vaccin au Vietnam, la semaine dernière, après le décès de 9 enfants et des douzaines de cas de sérieuses réactions allergiques chez les enfants de la région depuis six mois.

Tous les bébés décédés étaient en bonne santé, mais quelques heures après avoir reçu le vaccin ils ont commencé à gémir, avoir des convulsions, puis de sérieux troubles respiratoires avant de mourir peu après.

http://tuoitrenews.vn/society/9330/vietnam-suspends-quinvaxem-vaccine-following-9-deaths



Comment pouvons-nous amener l’OMS à retirer ce vaccin ? Je me demande comment nous pouvons arrêter ce carnage. S’il-vous plait, n’hésitez pas à m’écrire si vous avez une suggestion. 




Dr. Rajiv Mittal


———————————–

 L’OMS fait la promotion d’un vaccin pentavalent qui a causé des morts dans de nombreux pays

Cette missive nous montre bien que ce genre de problème concerne tous les pays, que toutes les publicités de l’Unicef et de Bill Gates ne sont que de la désinformation, et qu’il est faux d’affirmer que dans ces pays, on attend le vaccin comme du pain béni

L’OMS fait la promotion d’un vaccin pentavalent : diphtérie, tétanos, coqueluche, hæmophilus influenza type b  et Hépatite B dans les pays en développement.

 Ce vaccin a causé des morts dans de nombreux pays. Le gouvernement de l’Inde a fait une étude sur ce vaccin pentavalent dans le Kerala et le Tamil Nadu. Selon cette étude dont les données ont été publiées par le British Medical Journal électronique, 15 enfants sont morts à cause des effets secondaires du vaccin. La compagnie pharmaceutique affirme que ces morts ne sont pas dues au vaccin, mais sont simplement des « décès inexpliqués » par coïncidence,  dans les 48 heures suivant l’administration du vaccin ! (Une coïncidence se produit une fois ; là, on trouve 14 coïncidences, ce qui est beaucoup trop.)

Si les fabricants de vaccins ont gain de cause, ce programme de vaccination sera étendu à travers le pays. Le gouvernement de l’Inde semble être prêt à permettre que cela se produise. Il a déjà étendu ce vaccin à 6 autres états avant d’avoir les résultats des essais dans le Kerala et Tamil Nadu. 1 vacciné pour sur 10 000 mourront du vaccin – lequel pourrait être votre enfant ou petit-enfant. Seule, la sensibilisation d’un large public peut l’empêcher. Plus d’enfants vont mourir des effets indésirables des vaccins que ceux qui seront sauvés de la méningite à Hib. Cela ne peut pas être acceptable.

source