Entretien entre Jamouli Ouzidane et LeJournal de Personne

Must Read

Covid-19: 287 nouveaux cas, 171 guérisons et 9 décès

ALGER – Deux cent quatre vingt-sept (287) nouveaux cas confirmés de coronavirus, 171 guérisons et 9 décès...

Coronavirus: 276 nouveaux cas, 178 guérisons et 8 décès

ALGER- Deux cent soixante-seize (276) nouveaux cas confirmés de coronavirus,178  guérisons et 8 décès ont été enregistrés...

Covid19: 612 nouveaux cas, 386 guérisons et 13 décès en Algérie durant les dernières 24h

ALGER - Six-cent douze (612) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 386 guérisons et 13 décès ont...

L’entrevue (Trialogue et non dialogue) est réalisé entre Jamouli   Ouzidane (Chaomain) et le Journal De Personne (l’Artiste), un troisième   personnage Le Journaliste est introduit par l’artiste …

Question 1 Chaomain Toi qui es Personne et non une personne, Je ne te demanderais pas qui es-tu, d’où viens-tu et où vas-tu … Tu peux être une juive et donc sioniste alors… Et tu ne peux plus être palestinienne … Si tu es palestinienne, tu es condamnée à être une terroriste, Si tu es de droite. Tu ne peux être que raciste, Et si tu es de gauche, tu ne peux être que stupide,


Si tu es une mère, tu ne peux être que soumise, Et si tu es une amante, tu ne peux être qu’une putaine … si tu es soldat, tu ne peux que faire ta job ; tuer l’autre personne de l’autre côté … tu refuses donc cette identité identifiée qui t’enferme de l’intérieur pour t’asphyxier … Tu es une personne sans identité, non identifié, virtuel, et pourtant tu as un visage de femme … qui joue de toutes nos émotions identitaires et identifiées ; entre nous je m’en fous de qui tu es car Qu’importe au destin de l’univers le destin d’une personne ! qui n’a aucun pourvoir sur aucun destin … Alors Personne, que désires tu ou plutôt que veux-tu des autres personnes ? Quelles sont tes attentes?

 

Artiste : J’attends des autres qu’ils comprennent qu’ils ne  sont personne pour  qu’ils aient la dignité d’être quelqu’un. Je ne   désire personne et je  veux des autres personnes qu’elles soient toutes  dignes d’être personne. Tu ne me dis pas que le fait de dire que je  ne veux pas savoir qui tu  es, est déjà une façon de me le demander ? Et  une façon détournée de te  le demander ? Tu n’es pas choquée ? Tu  ne dis pas qu’être juif, ne veut pas dire  fatalement sioniste, que les  palestiniens ne sont des terroristes que  dans le regard et le jugement  d’un occident qui a tout faux, Tu ne dis pas qu’une Mère est une REINE, qu’une amante peut aussi être une bonne épouse ???
Tu ne rebondis pas sur PUTAINE ? C’est Putain au masculin, et je peux  aller plus loin, c’est peut-être le jugement que je porte sur toi, parce   tu te montres pour nous montrer et que ton visage de femme peut nous   inspirer les plus bas instincts…tu vois tes cheveux, tes yeux, ta    bouche, je ne sais pas, un serpent dans la tête… qui n’a pas de poux,    …et désire voir de changer le destin. Pourquoi parlerais-je de désir, si ce n’est le mien (en moi-même) Mais je vois en toi, la clarté de ta réponse, merci…
Je perçois dans tes questions une lecture primaire, et elliptique, dans    le survol et l’interprétation de mes billets, c’est pourquoi je  préfère  aller à l’essence, ciel !!

Question 2 Chaomain ;

Juif est sioniste, palestinien est terroriste, femme est soumise et amante est putaine …

ce sont les identifications que se donnent les Personnes …

pas MOI … ma chère artiste !!!

mon propos est plus complexe que la simplification que tu me prêtes.

l’Identité et l’identification sont la réduction de la pensée !!!

on ne comprend ni les autres et ni soi …

et la limite de notre langage est la première clés de l’incompréhension !

Se Parler, se Pardonner et nous Projeter dans le Futur; C’est ma vision !!!

Elle se fonde sur les sciences de la Complexité et non pas sur la réduction Cartésienne !

Ironie? Intuition féminine ou méfiance politique? Voici Madame, une deuxième question ; Ton spectre cristallin qui se matérialise dans un visage humain sans aucun masque me fait dire que tu as dévoilé nos transparences pour y perce-voir une monstrueuse et cynique nudité. Tu sembles ne pas aimer et pire, ne pas haïr … comme un mécano qui fait sa job, tu démontes nos particules élémentaires que tu éparpilles dans le désert cosmique … celui de l’ennui, du mensonge et du vide … Tu sembles t’amuser comme un jinn à trahir notre Vérité et notre Vertu dans une mise en scène burlesque de la tragédie humaine… tu nous dévoiles notre personne à notre propre mensonge plus qu’aux autres personnes … nous croyons aimer quand on aime, pleurer quand on pleure … et tu te ravis de nos pleurs comme de nos rires … tu viens faire la confusion … tu nous agresses dans notre quiétude et nous te jetons les pierres … si notre vérité vertueuse est une félonie qu’elle est ta vérité et ta vertu !

L’artiste Dans vérité vertueuse, je ne peux m’empêcher d’entendre “tueuse”, peut-être est-ce là que je sens la trahison. Ma vérité, elle est transparence, continue de billet en billet, violente et parfois crue, mais toujours gage de ma vertu

Le journaliste Je dis que ton fantôme pixélisé, au  visage sans masque, aux yeux de lynx  a su voir la cristalline âme nue,  que nous barricadons de nos voiles  opaques, je dis que tu portes le  masque de l’indifférence, alors que  nous sommes si sensibles à ta  grande beauté. Je dis quelque part, que  les jnous , c’est peut-être  nous qui voyons en toi l’obstacle à notre  vertu…comme les moines que la  femme diablesse torturait sur les  chapiteaux Romans des piliers de  leurs cauchemars coupables Tu es la pureté qui tue, la pierre qui  lapide nos croyances pas toujours  limpides. Que je sois pardonnée de ne  point voiler mes ancestrales  préjugés, mais tu vois ! Tu m’aides à les  bousculer, à les reformuler.  Il faut croire à l’incroyable, les  électrons libres, libres d’être  cosmiques, comiques, ou Cyniques.

L’artiste Il y avait un moine ZEN, qui usait de violence  pour faire comprendre la  méditation à ses disciples. La légende dit  qu’un disciple connu une  révélation après que le maître Zen l’eut jeté du deuxième étage et lui  eut sauté dessus en lui criant : “compris ?” Complètement aplati et  fourbu, le disciple répondit que “oui”

Question 3 Chaomain je comprend qu’il ait compris! Vas tu comprendre la troisième question, écoutes bien: Si tu maudis uniquement notre obscurité, où est alors ta chandelle ? si aucune radiation ne ressort de ton chaos … tout le monde sait détruire … mais qui est capable de créer la plus petite parcelle de la matière, de la vie et de la pensée … je veux dire de l’impensée !!! un vrai artiste est un créateur plus qu’un destructeur … et toi Personne, tu créeras à partir de quel matériaux ? avec quel outils, quelle raison et quelle science …

L’artiste Ma chandelle est au plus profond de mon âme et  elle a soif que mon coeur  lui ouvre le secret de ses connaissances. Tu sembles me voir comme une  artiste destructrice. Qu’ai-je détruit ?
J’ai mis en lumière nos ombres. L’artiste ne crée pas la lumière, il la    peint, il la dépeint, il la noircie, il l’embellit. Je n’ai jamais  trahi  nos lumières et j’accuserai tous ceux qui voudraient tirer de ma main  le pinceau, pour y peindre un destin qui n’est pas le mien. Quels matériaux? Personne Quels outils ? Les mots Quelle raison? La raison du feu vivant, soufflée par le vent Quelle science? Mais que vient faire la science dans une histoire d’amour?

Le journaliste « Obscurité, obscurantisme ! …ma  chandelle est morte…mais la flamme a  été sauvée à temps ! Je brule  d’une lumière sans fin, qui illumine tout  Chaos qui se reconstruit de  ses cendres, un créateur, est un bâtisseur  de rêve. Comme Dieu, mais  dans un autre monde pare à l’aile, le pot en  Ciel virtuel. Je crie et  crée avec mon corps et mon esprit, mes mots,  les vôtres, que veut le  peuple!!!! Comme j’aime tes paroles, mes questions seraient elles  une source  d’inspiration, toi qui craignais le » guet tapant »…  Continuons ma sœur,  tu permets ?!

Question 4 Chaomain Quatro! et non! c’est ps fini… Ton sourire narquois semble connaitre des choses sur nous : le plombier comme le peintre, le soldat comme le politicien, le père comme la sœur …
Alors dis-nous Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ?   Qu’est-ce qu’il y’a après la mort ? Pourquoi croyons-nous ETRE des   Divins Civilisés uniques héritiers de la vérité vertueuse et pourquoi   souillons-nous C’est du LOURD! et délit cas… Et pourquoi  souillons-nous les AUTRES comme des Diables Barbares ?  Pourquoi nous  entretuons-nous sans cesse, sans fin et jusqu’à la fin ?

L’artiste Mon sourire narquois n’exprime que la gène de  vous voir étiquetés. Qui  sommes-nous? des âmes dans un corps? ou des  corps sans âme? Où  allons-nous? Peu importe pourvu qu’on aille tous  dans la même direction.  Le secret de la mort? Le coeur de la vie, la  vie se jette dans la mort,  comme la rivière dans l’océan. Pourquoi  l’homme croient être au lieu  d’être, je ne sais pas. Pourquoi? Quel  croyance lui apportera de quoi  manger? préférera t-il les fruits amers?   ou les fruits sucrés? quels  fruits méritent qu’on s’entretue pour lui?  Je ne sais pas.

Le journaliste Ton sourire est encore narquois, c’est un de ceux qui te siéent le mieux…
A propos de fruit! je pensais que tu répondrais celui de la   passion…c’est ce que j’appelle une interpolation fantasmatique…bref.   Revenons à nos moutons…cette impossibilité de répondre nettement, sans  métaphores, ni poésie… C’est parce que…? Parce que cet héritage est peut-être plus vénéneux, venimeux, que vertueux ? Pour être tous présents le jour du jugement dernier, jusqu’au dernier ? Parce que la compétition va jusque-là, dans les replis de l’au-delà ? Parce que ce n’est qu’une fois de l’autre côté, que nous aurons les réponses ? Allez une cinquième, j’aime ce chiffre.

Questions 5 Chaomain Pour nous rejeter dans l’ironie, il faut bien nous connaitre ou nous reconnaitre. es-tu tellement sure que nous sommes ou ne sommes pas ce que tu dépeints de nous! tu désires nous comprendre pour te comprendre mais quand on ne re-connait plus ni soi et ni les autres, on croit alors comprendre … as-tu la déraison nécessaire pour saisir note raison …

L’artiste Que sont les certitudes sinon de sérieuses  intuitions ? Je dépeins ce  que vous m’offrez comme silhouette, si je  rajoute un peu de couleur,  c’est par pure amour du beau et si j’en  enlève, c’est que le contraste  est trop fort entre ce qui est beau et  ce qu’on voudrait me faire passer  pour beau. Je ne désire pas vous  comprendre, mais vous entendre. Je ne  désire pas me comprendre mais  m’apprendre. Cette vérité est là au fond  du cœur, qu’on aimerait bien  fouiller de temps en temps pour retrouver  le courage d’aimer sans  compter ni conter. Mais vous-même aurez-vous la raison nécessaire pour saisir ma déraison ?

Question 6 Chaomain Et TOC, ça c’est du Personne!
Tu ne t’offusques pas de ne point définir ensemble le sens de la raison    et de la déraison ? Normal… ANORMAL ? et non!, tu as raison, on aurait   dû dans ce cas, le faire depuis le début… refaire le dictionnaire… La sixième, tu n’y échappes pas, désolée. Tu as certes la beauté qui pétille mais est-ce suffisant … pour savoir, saisir, maitriser … la complexité qui règne du quantique au cosmique … de la partie au système, de la structure a l’organisation, de l’histoire a l’événement … tu sembles ne pas partager nos croyances, nos cultures, notre histoires, nos connaissances et nos pensées, tu sembles te démarquer de nous-autres, et pourtant tu ne peux sortir de ton gène et de ta nature cultivée comme une seconde nature … Comme nous tous … tu te révoltes contre nous, contre les dieux, contres les diables … ou contre toi … contre ta tête contre qui exactement?? …

L’artiste Comment la beauté peut-elle se permettre de  comprendre les rouages d’un  système ? Elle en est le centre, elle en  est l’objet, La beauté  s’enlaidit chaque jour, souillée par notre  incapacité à créer du beau.  La nature m’a donné un visage d’une beauté toute particulière qu’on  pleurerait de voir disparaitre. Pourtant, je disparais chaque jour un  peu plus, dans les larmes d’un fils qui  appelle son père, ou d’une mère  qui n’a trouvé qu’une boite en carton  pour enterrer son enfant. Toutes  les cultures, toutes les croyances,  l’histoire, comment encore y croire  encore ? Sommes-nous condamnés à  vivre et revivre indéfiniment nos  erreurs passées ? Que sont les gènes de la beauté ? ma nature comme  seconde nature ? Non, ma vraie nature  est en révolte, je n’ai pas le  temps d’en avoir une deuxième. Contre  qui ? mais contre personne ! Je ne  suis pas révolté contre, je suis  révolté avec, avec tout le monde.

En repensant à ma question, je me dis que tu aurais dû considérer la   question comme « hors sujet ». Cela veut dire en réalité qu’une belle   femme, si jeune, ne peut avoir une aussi grande intelligence ! ni une   vision si savante et si « globalisante » de la politique mondiale.   Khamsa ou Khmiss !!, ce n’est pas banal… Comment on dit chez vous ? Ah ! oui : sois belle et tais toi !! Enfin…

Question 7 Chaomain : Que reste-t-il de personne qu’il partage avec les autres personnes : a part la misère de ne pas savoir … Si ta misère existentielle est la nôtre, que nous sert alors ta misère en plus de la nôtre … Mettre en dérision la tragédie dans le comique nous rajoutera-t-il du bien … Que peut ton art imaginaire devant notre asservissement. ton imaginaire attachant est-il capable de te sortir et de nous sortir avec toi de la caverne de Platon.

L’artiste Personne est un témoin, témoin gênant selon  l’optique que l’on souhaite  lui faire prendre. C’est pourquoi je  témoigne de ma douleur, comme vous  témoignez de la vôtre, sauf que  j’utilise d’autres moyens, j’utilise  ceux qui me colle à ma peau  d’existentielle. Je ne sais pas si cela vous  fait du bien mais à moi,  je ne me pose pas la question, un cri ou on le  pousse, ou on ne le  pousse pas. On l’entend, ou on ne l’entend pas. Que  peut mon imaginaire   ? Il peut s’unir au votre pour trouver ensemble  comment chasser la  peur de se brûler la rétine à la lumière

Le journaliste La caverne de Platon, « centre » de  toutes les réflexions, est un des  plus beaux lieux imaginaires au  monde, et le moins touristique. Il est  là où nous sommes, quand nous  voulons nous recueillir, loin des vérités  et des mensonges, loin des  ombres et des lumières, en sortir est une des  solutions, s’y « réfugier  » en est une autre. Le ventre matriciel, est surement un lien idéal, entre nous est le ciel, n’est-ce pas ?

Question 8 Chaomain Cela me fait une bonne transition pour la huitième Question :
Personne si tu étais non pas une divinité mais une artiste divine   comment nous aurais tu non pas imaginé comme nous le sommes mais comme  toi tu aurais aimé qu’on devienne …

L’artiste J’aimerai voir les hommes poser les fardeaux  qui ne leur appartiennent  pas, j’aimerai les voir rire et chanter du  peu de poids qu’ils portent  sur les épaules, j’aimerai voir les femmes ne plus se soucier d’être  femme, mais d’être cette flamme de joie qui resplendit au plus profond  du cœur des hommes. J’aimerai voir ces  hommes et ces femmes s’unir non  pas pour savoir qui ils sont, mais pour   créer ce qu’ils seront.

Journaliste J’aurais dû oser te dire, « comme artiste divine », car tu l’es!, comment voudrais tu que l’on soit ?
Mais je sais que tu crois, de plus ton ART est DIEU dans le sens   philosophique du terme, que par conséquent DIEU est ART, et que ton   talent est issu de ses mains, mais de là à penser que tu pourrais nous  remodeler et égaler le SIEN ! Je blasphème sans le vouloir, sans le savoir…

Question 9 Chaomain ces questions, je les poses a Personne bien sûr …
en espérant non pas des réponses mais des questionnements … car aucune   personne n’ a pu se questionner sur sa personne … comme une peur devant   la mort … qu’est-ce que t’a rapporté finalement tous ces questionnements sur nos personnes. As tu trouvé dans ton miroir une image laide que tu veux embellir As tu trouvé quelque chose qui vaille pour alléger notre misère as tu mieux que omar el khayam a nous offrir avec ses vers : Il n’est personne qui sache le secret du futur. Ce qu’il faut, c’est du vin, l’amour et le repos à discrétion.

L’artiste Ce que m’ont rapporté mes questionnements n’a  aucune importance. Je suis  comme vous, je pose des questions dans  l’espoir qu’une personne, qu’un  enfant, qu’un arbre, qu’une rivière y  réponde. Qu’ai-je à offrir que je n’offre déjà ? Quotidiennement,  j’offre mes  humeurs à travers mes billets, libre aux autres personnes  de les  recevoir pour ce qu’elles sont, des questionnements, des appels à   la  réflexion, des désirs d’échanger, de dénouer les nœuds d’un système  qui  prend trop peu en considération nos personnes et qui nous enchaine  ou  nous déchaine les uns contre les autres. Je n’ai pas mieux à offrir que les vers du poète, la poésie sait si bien atteindre au plus profond du cœur des hommes.

Le journaliste je te laisse mon amie, le dernier mot, le dernier avis, car tu es la meilleure. Trop bonne…la confiture de figues de Greg!!!! Elle est BIO, bien BIONNE! t’en veux???

Jamouli Ouzidane

- Advertisement -
- Advertisement -

Latest News

Covid-19: 287 nouveaux cas, 171 guérisons et 9 décès

ALGER – Deux cent quatre vingt-sept (287) nouveaux cas confirmés de coronavirus, 171 guérisons et 9 décès...

Coronavirus: 276 nouveaux cas, 178 guérisons et 8 décès

ALGER- Deux cent soixante-seize (276) nouveaux cas confirmés de coronavirus,178  guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Covid19: 612 nouveaux cas, 386 guérisons et 13 décès en Algérie durant les dernières 24h

ALGER - Six-cent douze (612) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 386 guérisons et 13 décès ont été enregistrés ces dernières 24...

Karim Benzema peut-il prétendre Ballon d’Or ?

Le Real Madrid a remporté, ce jeudi, son 34ème titre de champion d’Espagne après une lutte acharnée face au FC Barcelone. Grâce...

Algérie-Turquie : L’opportunité historique pour une alliance stratégique

« En toute période de transition, on voit surgir cette racaille qui existe dans toute société et qui, elle, non seulement n’a aucun...
- Advertisement -

More Articles Like This

- Advertisement -