La création de micro-entreprises de recyclage de déchets est nécessaire

Must Read

Les jeunes entrepreneurs ont été appelés jeudi par la secrétaire d’Etat chargée de l’Environnement, Dalila Boudjemaâ, à créer des micro-entreprises de recyclage de déchets.
« L’Etat a mis en place de nombreux dispositifs pour aider les jeunes à créer leur propres entreprises et ceux parmi eux qualifiés dans le domaine de l’environnement doivent utiliser ces dispositifs pour monter des entreprises de recyclage des déchets », a préconisé Mme Boudjemaâ qui a assuré que les CET (centres d’enfouissement technique) fourniront à ces jeunes l’encadrement nécessaire au début de leur activité ainsi que la matière première.
Estimant que le citoyen est partenaire de l’environnement, la secrétaire d’Etat a souligné que la prise de conscience par les citoyens de l’importance du tri des déchets contribuera au côté de l’émergence d’entreprises de recyclage à la concrétisation de l’objectif tracé par son département de faire naître une industrie environnementale nationale.
Faisant état d’un programme national pour l’élimination des 3.000 décharges sauvages recensées à travers le pays, Mme Boudjemaâ a mis l’accent sur le développement progressif enregistré ces dernières années des capacités de traitement des déchets, saluant à ce propos les efforts déployés dans la wilaya de Skikda et dont l’ultime finalité est l’amélioration du cadre de vie des citoyens.
Skikda a bénéficié en 2010 de la mise en service sur le site de Zefzef sur les hauteurs du chef-lieu de wilaya d’un CET d’une capacité de 350.000 m3 ainsi que de trois décharges contrôlées dans les communes d’Azzaba, Tamalous et El-Harrouche totalisant 160.000 m3.
La secrétaire d’Etat chargée de l’Environnement a entamé sa tournée dans la wilaya par l’inspection du CET qui traite les déchets domestiques des sept communes de Skikda, El Hadaïk, Hamadi Krouma, Bouchetata, Béni Bachir, Ramdane Djamel et Flifla.
Elle a également inspecté le projet de la maison de l’environnement implanté au centre-ville de Skikda pour un coût de 90 millions DA et a souligné sur site l’importance de cette structure pour la sensibilisation des citoyens et notamment les enfants aux sujets environnementaux.
Mme Boudjemaâ a assisté à l’exhibition de la caravane de sensibilisation au tri des déchets domestiques au palais de la culture et des arts avant de se rendre à la décharge publique contrôlée d’Azzaba.
source

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

Épuisement des ressources naturelles

L'épuisement des ressources du fait de la surconsommation humaine concerne la biodiversité, les ressources végétales (déforestation, prélèvement végétal), l'extinction...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img