Quel avenir pour le monde arabe sans Pétrole ?

Must Read

Jamouli Ouzidane et Arezki Maouche 

Histoire du Monde Arabe ; un destin tragique de prédation humaine 

L’histoire récente du monde ARABE est assez tragique ; une guerre de division de l’Empire turc faite par les Bédouins de l’Arabie avec une promesse des Britanniques de leur donner un territoire ARABE UNI. Dans ses mémoires Gandi disait que c’est la division du monde arabe qui a fait qu’il est devenu méfiant des britanniques. Gandi a fait ce qu’il a put pour garder l’Inde Unie mais la division a eut lieu ; Un Pakistan avec un Cachemire déchiqueté avec comme héritage des guerres de tribales futurs ! la Turquie s’en est assez bien sortie avec Atatürk.

Seul, le monde arabe est sortie déchiqueté dans des guerres tribales sans fins ! Il fut découpé dans des dizaines de territoires; des colonies, des républiques et des monarchies. Le découpage a été conçu avec machiavélisme pour y laisser des conflits prochains nationaux, tribaux et religieux.

Le passage de l’appellation du monde musulman au monde arabe (sunnite) a été catastrophique car le monde musulman est constitué de 90% de non-arabes et d’autres musulmans non sunnites. Des Amazighs en Afrique du Nord aux Kurdes au Moyen-Orient et aux chiites en Irak et dans les pays du golfe.

Les ARABES furent ensuite trahit une deuxième fois par les Anglais en annexant la Palestine pour les juifs pour en faire de la Palestine la plus grande tragédie du siècle dernier ; le plus grand crime contre l’humanité ! L’appellation arabe reste uniquement liée en réalité au pays du golfe et aux bédouins saoudiens inexistant dans l’histoire de l’humanité.   Ce seront les syriens, irakien, palestiniens, libanais, kurdes, perses, égyptiens, amazighs qui avaient des histoires de civilisations plus illuminés qui ont poursuivi ensuite les lumières de l’islam.

Finalement, nos amis les Anglais et Français ont fait de sorte de confisquer les indépendances en aidant les dictatures à survivre pour mieux exploiter les ressources dans la corruption. 50 années d’indépendance n’ont pas été utilisées pour faire le miracle asiatique malgré des ressources inimaginables !

En Algérie, Il y’avait pourtant un programme d’industrialisation, qui, s’il avait été poursuivi par des investissements immatériels soutenus en matière de formation au management et au développement des capacités managériales, aurait placé le pays en situation, bien meilleure que celle que nous vivons maintenant. Nous disposions en 1980, d’un tissu industriel matériel, qui devait faire de nous un pays suffisamment indépendant. Mais, nous dérangions les pays qui voulaient nous maintenir en situation de dépendance. ET en 1982 commença le démantèlement programmé.

Et, pour clore le festival de prédation, ils eurent le génie de dévier le courant des printemps arabes dans des guerres civiles avec leurs sciences magnifique de complexité et chaos ! Quand les dictateurs sont programmés pour être inutiles, on anime « un printemps » pour les faire disparaître. Le Monde arabe se trouve donc confronté a une prédation externe et une infection interne. 

Le présent tragique est noyé dans un printemps hivernal. L’occident n’a pas besoin de combattre les printemps arabes ; ils savent trop bien se massacrer entre eux ; une autre incapacité congénitale d’adaptation à la complexité du nouveau millénaire et donc une auto-extinction

Le Futur sans Pétrole

En Algérie, l’exportation de pétrole était passée de 65 milliards de m³ en 2005 à 49 en 2012 alors que la production de pétrole brut était elle aussi en déclin ; elle passait, condensat compris, de 85 millions de tonnes en 2006 à 76 en 2012.

Les hydrocarbures constituent 98 % de nos exportations, 70 % de nos recettes fiscales et 40 % de notre PIB. Ceci est une dépendance dangereuse.

Nos importations ont augmenté de 33% : de 10 milliards de dollars en 2000 à 55 milliards de dollars en 2014 !

Les défis qui attendent l’Algérie avec des troubles sociaux chaotiques :

– La consommation interne double tous les sept ans.

– Une baisse drastique du pris du pétrole ; Le prix de pétrole qui était à 120 $ le baril a chuté catastrophiquement à 40 $ le baril !. la rente pétrolière pourrait chuter de 70 %

– Nous serons cinquante millions d’habitants.

Le pétrole ne fera pas le consensus pour assurer un futur radieux au monde arabe. Le cas de la Libye est significatif. Des tribus se partagent illégalement ses ressources au grand bonheur des compagnies étrangères qui ont eu des contrats juteux pires que ceux avec Kaddafi. L’Irak aussi est divisé en chiites, sunnites et Kurdes qui se déchirent devant les ressources.

L’occident a déjà son gaz de schiste nord-américain. Ses laboratoires de R&D pour trouver et exploiter les prochaines énergies durables du futur que les Arabes ne pourront plus acheter. Ils vont alors se retrouver avec ni énergie, ni BMW et ni Mac Donald et ni Coka Cola dans un retour au moyen âge dans leur tentes.

Nous avons le pétrole et nous pensions que nous disposions de l’arme fatale. L’occident, lui, et d’une manière soutenue cherchait depuis longtemps à trouver l’énergie de demain et il trouvera. Pendant ce temps, on pompe notre pétrole pour remplir les caisses de dollars, qui de toute façon iront encore chez eux, contre des produits d’alimentation, des médicaments et des armes.

Les USA seront exportateurs de pétrole brut dans moins de cinq années. Nous l’achèterons au prix fort, car entre -temps, nous n’aurions rien développé. Il faut bien que l’occident place ses voitures et le carburant qui va avec. En valeur nous importons déjà plus de carburant que de blé que nous ne savons plus produire.

Le gaz de schiste du Canada va être signé avec Obama cette année et 3 pipelines sont déjà en construction ; une au sud pur les USA à l’Ouest pour l’Asie et une à l’est pour l’Europe et le monde arabe ! Ces gisements canadiens et américains vont inonder le reste du monde. C’est des gisements plus grands que ceux de l’OPEP et qui vont concurrencer notre pétrole. Ils ne voudront alors plus faire chez nous des prospection, exploitations ou achat ???? Ajouter les prix inimaginables de maintenance pour nos installations désuètes et vous aurez une énergie trop chère à consommer même localement !

Les courbes importations / exportations ,au lieu d’évoluer en parallèle, se croiseront, l’une allant toujours en expansion et l’autre en dégringolant et c’est les déficits des balances commerciales. Les réserves de change s’épuiseront plus vite que nous les avons constituées.

Dès que l’on entame les débats sur la courbe descendante des productions pétrolière, on vous répond que du pétrole il y ‘en a pour longtemps. Même les personnalités haut placées font dans des langages contradictoires. Vous leur parlez du syndrome norvégien et ils vous disent l’Algérie n’est pas la Norvège(pour sûr). Personne ne sait que les revenus pétroliers de la Norvège sont investis pour les générations futures.

Nous le boirions notre pétrole ! si au moins nous avions des capacités de raffinage pour produire pour notre consommation interne.

Il va falloir alors importer du carburant. Et avec quoi le payer ? Au bout de deux ou trois années, on aura payé deux usines ou plus. Le problème est qu’il faut maintenir le niveau de vie des Algériens qui n’accepteront pas une régression. Plus de sept millions de véhicules, soit un pour six. À raison de 5 Litres/jours, cela fait 35 Millions de litres/ jour. Pratiquer le prix réel est impossible. Actuellement, le litre d’essence sans plomb coûte le prix d’une tasse de café ordinaire : 20 DA le litre.

Eau et Alimentation ; Guerres et Révoltes du Futur !

L’économe mondiale se dirige vers les énergies renouvelable et le développement durable pour contrer les menaces réelles sur la planète  : réchauffement planétaire et donc plus de désertification et de raréfaction de l’eau !

N’oublions pas aussi que les guerres futures se feront sur l’eau ! Nos responsables vont vers le gaz de schiste dans le désert qui va faire tarir notre nappe pour des millénaires. Au Nord, ils achètent des usines de dessalement inefficientes à des prix fous et qui consomment une énergie de fou !

On a aussi négligé notre ressource stratégique ; notre alimentation qui est ici menacée et qui va produire des révoltes de la faim si connue dans le monde arabe qui a subventionné tout cela mais par manque de ressources financières du pétrole va devoir arrêter ces subventions !

Nous avons des terres agricoles qui pouvaient nous nourrir ! Avec le développement des huiles carburant à partir des plantes, le potentiel à la consommation humaine se réduira. Conjuguer l’arrivée de la chine avec ses consommations en propension directe avec le niveau de vie, la conséquence sera directe sur les quotas à l’exportation. ET nous recevrons des injonctions pour mieux exploiter nos terres ou bien l’ingérence au nom du droit de l’humanité à la nourriture. Ne pas oublier les pressions des verts face à la déforestation de la forêt amazonienne qui vont freiner l’expansion des surfaces cultivables.

Devrions-nous emprunter pour nous alimenter ? Quant au gaz, devant la Russie, quelle place nous restera-t-il en Europe, notre marché ? Si au moins nous savions encore travailler la terre ! Nous ne savons plus rien faire de nos mains. Nous importons même les cure-dents, la mayonnaise que nos femmes ne savent plus lever.

Dites-leur que la Loi des finances doit être faite en excluant les revenus pétroliers et on vous prend pour un éberlué. Dites-leur que la croissance que nous affichons est tirée par les seules dépenses d’investissement public et non par les secteurs de production, on risque de vous assassiner.

Savent-ils au moins calculer le taux de croissance. Récemment, un jeune économiste a tenté d’expliquer et un représentant DU CANDIDAT a tenté de le ridiculiser, en lui rétorquant que le peuple n’a rien à voir dans ces chiffres.

Les printemps arabes ; un Espoir désespéré ?

Ces élections avec moult promesses, finiront -elles par, selon les discours, mettre le pays sur rail ? J’en doute beaucoup malgré le million et demi million d’étudiants, qui regrettent d’avoir fait l’école.

Le thème de l’avenir énergétique et de développement économique est un thème d’une importance CAPITALE pour la survie et l’avenir de l’Algérie. Il devait être discuté par les candidats, les médias, les élites, les universitaires, les blogs et la population hélas, aucun média n’en parle, car ça n’intéresse personne ! on est distrait par le Muppet show ; allez on va sortir dans la rue nous indigner et chanter l’amour et on n’aura résolu TOUT juste avec RIEN ! La sublimation psychopathique de toute une population !

La révolution ne se fera JAMAIS dans la rue, mais uniquement dans l’éducation qu’on a négligé. Voilà ce que nous coute le prix de notre ignorance. La seule chose qui indigne encore est l’indignation !

Ils s’indignent que le soleil soit plus grand que la lune. Du matin jusqu’au soir, ils en font même des cauchemars, ils voient des démons dans toutes les étoiles en oubliant que la nature les a ainsi créés.

En s’indignant, ils veulent se substituer à la nature humaine, faire des humains des adorables anges et de notre planète un magnifique paradis ! Qu’ils aillent ailleurs s’ils ne l’aiment pas notre planète !

La Nature humaine qui existe n’est pas une Idée ; elle n’est ni dans la Vérité et ni dans la Vertu ! Elle est uniquement dans une écologique systémique ; dans l’art de la prédation bestiale, l’art de la survie darwinienne et l’Art du Prince Machiavélique ! Alors, Adapte ou disparait et Malheurs aux Vaincus

Jamouli Ouzidane et Arezki Maouche 

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

Épuisement des ressources naturelles

L'épuisement des ressources du fait de la surconsommation humaine concerne la biodiversité, les ressources végétales (déforestation, prélèvement végétal), l'extinction...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img