Avec les récentes découvertes scientifiques et l’utilisation grandissante de l’espace, il est fort probable que les prochaines guerres verront leur cœur névralgique se situer dans l’univers.

Dans un siècle, il est tout à fait envisageable que nous ayons colonisé la lune et que nos capacités à nous déplacer au sein de l’espace se soient grandement améliorés.

Ainsi, il est facile d’envisager que les conflits n’auront plus nécessairement lieu sur terre mais sur notre lune par exemple.
Avec les découvertes sur la possibilité d’utiliser l’anti-matière (antagoniste de la matière), il sera possible de lancer des boules électro-magnétiques contenant celle-ci et faisant des dégâts absolument extraordinaire car l’anti-matière et la matière se détruisent mutuellement l’un et l’autre libérant une quantité phénoménale d’énergie.

L’utilisation de laser permettra d’atteindre une cible de façon très rapide (à la vitesse de la lumière), très précise tout en affichant de lourds dégats, notamment par l’utilisation d’un rayon continu. Ceci aurait en plus l’avantage de ne pas nécessiter de munitions et donc de pouvoir créer autant de tirs que voulu.
Par contre, en utilisant ces lasers depuis notre planète pour détruire par exemple un satellite dans l’espace, il devra s’accommoder de la réfraction exercée par l’atmosphère et c’est pour cela que son utilisation sera beaucoup plus aisée dans l’espace.

Néanmoins, les projectiles plus traditionnels devraient continuer d’exister dans ce futur proche et utiliserons l’énergie cinétique de façon beaucoup plus poussée que maintenant pour détruire leur cible. Ainsi, la projection à grande vitesse fera par la formule 1/2*m*v² des dégâts beaucoup plus importants comparé à l’augmentation de la seule masse du projectile.
La puissance pourra alors égaler celle d’une bombe atomique mais sans toutefois générer de radiations.

Pour contrer des armes comme le laser, le meilleur moyen serait d’utiliser un procédé de dissimulation qui ferait en sorte que le laser traverse la cible sans l’endommager.

Dans un avenir beaucoup plus proche de nous qui se situerait dans la prochaine décennie, il est probable que ces guerres de l’espace aient lieu à l’aide de satellites spécialisés dans l’attaque ou bien dans la défense.
Ils sont à l’heure actuelle d’une très grande utilité pour le guidage des troupes au sol, les télécommunications etc… et la technologie capable de détruire ceux situés en basse orbite existe déjà.
Priver de satellites des pays comme les états-unis qui sont dépendants de l’espace handicaperait lourdement le fonctionnement de ce type de nations.

Un autre procédé envisageable serait de faire exploser une ogive nucléaire dans l’espace de sorte que la déflagration engendre de lourds dégâts sur une zone. Cependant, personne ne sait ce que ce type d’explosion produirait dans l’univers car en l’absence d’atmosphère, la forme résultante serait certainement plus semblable à une mini supernova.
Dans les premières secondes après l’explosion des rayons gamma irradieraient dans toutes les directions et seraient accompagnés d’un flash de lumière suivi d’un nuage de radiations en expansion. Ceci aurait pour but d’endommager les satellites et les équipements électroniques et si l’explosion avait lieu dans la haute atmosphère, elle pourrait couper le courant d’un pays tout entier !
Mais en plus de cela, les astronautes qui traverseraient une zone où une telle explosion aurait eu lieu seraient alors soumis à des doses extrêmes de radiations, d’autant qu’en l’absence de vent ces radiations resteraient en place durant des mois !
Loin d’être une simple théorie, les Etats-Unis et la Russie ont déjà expérimenté ce type d’explosions dans l’atmosphère.

Il est loin d’être sur que nos armes de propulsions puissent marcher dans l’espace et le moyen d’être sur que cela fonctionne serait d’utiliser un canon électrique utilisant des champs magnétiques pour tirer des balles d’une manière très rapide, ce sont les canons à rails.

Aujourd’hui, il serait pratiquement possible d’utiliser un projectile sans explosif qui utiliserait la force de l’attraction terrestre pour accélérer et détruire une grande zone. C’est à minima le principe utilisé par les catapultes.

Concernant les batailles dans l’espace, les combats seraient très différents de ce qu’on a l’habitude de voir sur terre ou dans des films de sciences-fictions car il n’y aurait aucune atmosphère.
Le vaisseau idéal aujourd’hui imaginé serait un cube munit de fusées et de capteurs. Leurs mouvements quant à eux seraient très saccadés et leur accélération ne devrait excéder 10G pour ne pas entrainer la mort du pilote.
Une solution pour remédier à cette limitation serait d’utiliser des engins dépourvus de conducteurs.

Dans l’éventualité d’un conflit entre différentes colonies sur la lune, les chercheurs pensent que celui-ci sera très court en raison des conditions hostiles de l’environnement. Des petits engins seraient utilisés et n’auraient pas besoin de causer de dommages trop importants car les constructions seront certainement très fines à cause de l’économie qui en découle.

Une autre hypothèse serait de ne pas utiliser des armes directement mais d’utiliser par exemple des météorites qu’on dévirait de leur trajectoire pour les lancer sur une autre planète.

Pour conclure, comme nous l’avons vu, l’homme n’est jamais à court d’idées quand il s’agit d’imaginer des outils pour détruire et tuer. Ce que nous pouvons espérer, c’est que peut-être dans le futur l’homme évoluera en parallèle de la science dans une optique pacifiste et cessera tout conflit…

Les guerres du futur a été vue 11364 fois.

source