« Chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, la remplir ou la trahir. » Frantz fanon

Deux évènements en une semaine démontrent la relation ambiguë entre le pouvoir Français et Algérien; le retour des cranes des martyres et l’arrestation d’Amir-dz. L’une en relation avec la résistance contre le passé coloniale et l’autre avec la résistance contre la dictature militaire présente. les deux évènements avec le rôle jouée par les harkis d’hier et les fils de harkis d’aujourd’hui toujours au service du colon depuis l’indépendance !

le premier geste d’honnêteté intellectuelle du premier ministre algérien ; il reconnait enfin que les cranes ne sont pas revenu grâce au pouvoir algérien mais à 2 chercheurs algériens !
alors pourquoi le pouvoir veut-il récupérer ce qu’il n’a pas combattu pour. Tebboune peut se rattraper toujours en demandant l’argent de la corruption en France, les archives de la guerre, la reconnaissance des crimes par la France et les dédommagements : haya chiche !!!

Comme tous les résistants de cette noble terre Amir-Dz est prêt a payer le prix de la résistance pour satisfaire sa conscience et ne pas mourir en traitre des chouhadas de la liberté. car nous mourrons tous n’est-ce pas ???

Amir Dz a été arrêté par la police française à la demande de la dictature algérienne pour extradition. Ceci prouve l’alliance des harkis durant la colonisation et avec les fils de harkis durant l’indépendance ! l’ironie est que les mandats d’arrêt contre Amirdz sont signés par Beleksir en fuite et Louh lui même en prison !

Si jamais la France osait extradé Amir Dz, elle devient un ennemi du peuple Algérien et du Hirak. Elle prendra alors responsabilité de la vie d’Amir qui est en danger de torture et meurtre en Algérie. Le seul tord d’Amir est de dévoiler la corruption et la barbarie de la Junte militaire algérienne ; un droit d’expression que la France des droits de l’homme dit faire valoir !!! On verra, ils ont déjà trahit Julian Assange et supportait les régimes de dictature en Afrique.

Amir Dz est une ligne rouge. Le toucher, c’est transporter le Hirak et la rébellion au cœur de la France.
La destruction de la Libye, l’aide aux général Hafter et aux dictatures africaines et arabe depuis la décolonisation doit cesser maintenant car c’est immoral, injuste, et infecte d’un pays qui se targue de défenseur des droits de l’homme !

Toucher à Amir-dz, C’est le retour de la guerre d’Algérie en terre algérienne et française !

La résistance continue tant que ce peuple engendre encore encore des résistants pour combattre avant tout la pourriture corrompus et mafiosiste des fils de harkis en son sein et la prédation externe d’une France, pays des croisés et des colonisateurs, qui insiste à saigner non pas uniquement l’Algérie, mais tout le monde arabe (voir en Libye avec Haftar) et l’Afrique ! Elle payera le prix car nos vies ont aussi de l’importance. Le grand avantage du hirak algérien est de faire sortir de sa tanière tout le beau monde pour faire le filtre.

Algerian Lives Matter !!!!