« On est fait l’un pour l’autre, on est pervers et tordus tous les deux. On est exactement pareils. Quand on y pense, on a une chance incroyable de s’être trouvés. », Gossip Girl – Blair et Chuck

Je suis triste pour le futur de l’Algérie, il faudrait un miracle pour faire revenir ce pays à l’histoire de ce siècle de l’espace si jamais il a été vraiment dans l’histoire …

Je vois la tragédie dans la culture, l’éducation et les médias depuis au moins les trente dernière années. On a cultivé des zombies et des virus qui se sont disséminés dans toutes les institutions et sphères sociales. Le virus a contaminé le pouvoir mais aussi et surtout le peuple qui aspire et désire ce même pouvoir sans savoir comment. Une relation maso-sado s’installe quad le désir et la peur se côtoient.

La société est maintenant dans un cancer malin ! On ne sait pas par ou commencer, le volant, le moteur, le carburant, les roues ..tout est irrécupérable ! des que vous vous approchez d’un algérien, une odeur de putréfaction de l’esprit vous envahit.

On a cultivé une masse inerte capable de surpasser celle de Daech !!! quand aux élites, ça nous fait remonter aux pensées et discours du bolchévisme pure et dure sur la légitimité de l’histoire de la révolution et de l’arme russe.

Nous avons fait ce miracle de remonter le temps et aller au moyen âge … Une évolution contre nature car elle se fait à l’inverse des autres nations et peuples qui avancent dans le progrès. Une analyse psycho-analytique libidineuse du fascisme de masse et de ses élites démontrera surement les obsessions perverses pour le pouvoir que tout algérien désire …

Non, ce n’est pas la liberté, la dignité, et la paix que l’on veut mais le pouvoir, la richesse et la volupté qui sont recherchés non pas par le labeur de toute une génération mais par l’assistanat grâces aux richesses du pays et par la violence. Le sort de l’Algérie semble rejoindre celui de toutes ces nations dites arabes, musulmanes, et africaines que le Nord Prédateur a décidé de saigner jusqu’à la dernière goutte pour assurer sa postérité de son Capital, sa gloire et sa richesse.

Le pouvoir n’est que le miroir de ce peuple et représente ainsi ce peuple avec légitimité psychologique ! Pour que le pouvoir change, il est indispensable que le peuple change ; C,est cela l’équation imaginaire à résoudre

Seul Dieu peut sauver ce peuple de lui-même !
Jamouli Ouzidane