mercredi, septembre 22, 2021

COMMENT L’OCCIDENT A PERDU LE MOYEN-ORIENT: Cri du cœur d’un Lord britannique

Must Read

Titre original: “How the West Lost the Middle East

Traduit et présenté par: Amir Nour

***

Le document que le lecteur a entre les mains est le texte original, en langue anglaise, d’une conférence donnée par Lord Lothian , le 1er octobre 2013, devant l’ “Institute for the Study of Diplomacy” de la prestigieuse Université de Georgetown à Washington DC, sous le thème : «How the West Lost the Middle East ”.
Il importe de signaler qu’avant même que ce document ne soit rendu public, pour la première fois, sur le site du Forum de Stratégie Globale ci-dessous mentionné dans la biographie de l’auteur, celui-ci a été prompt à répondre favorablement, et avec enthousiasme, à notre proposition de le traduire, en langues arabe et française, aux fins de publication et de diffusion, en exclusivité, en Algérie.
Les notes de bas de page contenues dans le livre ne font pas partie du texte initial; elles y ont été ajoutées par le traducteur avec l’assentiment tacite de l’auteur.

Biographie succincte de l’auteur
Lord Lothian (Michael Andrew Foster Jude Kerr) est un politicien, membre du parti conservateur britannique. Il est né à Londres en 1945. Titulaire d’un Bachelor of Arts en histoire obtenu de l’Université d’Oxford en 1966, il été élu au Parlement britannique en 1974 et y a servi comme député conservateur jusqu’à sa retraite à l’élection générale de mai 2010. Il a ensuite été nommé à la Chambre des Lords en tant que pair à vie.
En 1993, il a été nommé Sous-secrétaire parlementaire d’Etat à l’Office de l’Irlande du Nord, avant d’être promu, en Janvier 1994, Ministre d’État au même Office. En cette qualité, il était responsable des négociations qui ont abouti à l’Accord de paix en Irlande du Nord et fut le premier ministre britannique à rencontrer le Sinn Fein et l’IRA en 25 ans.
Entre 2001 et 2005, il a occupé les postes de président du Parti conservateur, leader adjoint, Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères et Secrétaire d’Etat à la Défense dans le cabinet fantôme (opposition). Depuis 2005, il siège au sein de la Commission du renseignement et de la sécurité du Parlement britannique.
Il continue aujourd’hui à étudier les processus de paix et la pratique de discussions avec les terroristes, en particulier en relation avec le processus de paix au Moyen-Orient. Il garde un vif intérêt pour les affaires internationales et est Président du Forum de Stratégie Globale (un forum politique indépendant et non partisan dédié à la promotion d’idées nouvelles et d’un débat actif sur les affaires étrangères, la défense et la sécurité internationale) qu’il a fondé en mai 2006.

Résumé du livre :
Le pamphlet que nous examinons fait partie, me semble-t-il, de ces œuvres qui offrent des outils d’analyse indispensables pour appréhender la réalité internationale, tout en interpellant les consciences soucieuses de l’édification d’un monde meilleur pour les générations présente et à venir.
En présentant sa contribution devant un auditoire distingué dans la capitale des Etats-Unis, Lord Lothian s’est engagé à ne pas prendre de gants et à ne pas y aller par quatre chemins dans l’expression de ses opinions sur un sujet des plus sensibles dans ce pays. A la lecture de son exposé, le moins que l’on puisse dire est que le Lord a tenu parole ; il l’a fait, qui plus est, avec des mots simples et clairs mais chargés d’une rare dose d’honnêteté intellectuelle et de courage politique. Du coup, si son travail a été traduit vers une langue étrangère, son message en revanche, ni ne sera étranger à la connaissance du lecteur averti, ni, encore moins, n’aura besoin d’un interprète pour l’expliciter.
Cela étant, il m’a paru utile d’ajouter quelques commentaires dans le but de préciser la portée de ce document, en le mettant en perspective dans le contexte international et régional actuel, et aussi d’essayer d’en tirer des enseignements.
Dans sa conference, Lord Lothian dit ceci: « La triste vérité est que la vacance du pouvoir au Moyen-Orient consécutive à l’effondrement de l’Empire ottoman offrait une réelle occasion à l’Occident pour devenir un vrai ami de la Nation arabe aussi bien qu’une véritable force de bien et de progrès dans toute la région. Au lieu de cela, nous avons fait éclater cette Nation, dès le départ, et nous en payons le prix aujourd’hui. Il est en effet ironique qu’au moment même où l’influence de l’Occident dans la région entamait son processus de déclin, celle de la Turquie, héritière des Ottomans, a commencé à émerger. La boucle est bouclée !
La question qui a besoin de trouver réponse est celle de savoir comment nous avons pu nous tromper à ce point, que ce soit dans la perception ou dans la réalité, et si nous avons tiré les leçons de nos erreurs. Ni l’analyse de cette question, ni celle de sa réponse ne fait plaisir à lire. Depuis 1915, nous n’avons eu de cesse de nous abuser. Les raisons en sont simples : arrogance méprisante, orgueil, ignorance, trahison, cupidité, préjugés, erreurs de jugement et incapacité à apprendre de nos erreurs ».
En concluant son propos, Lord Lothian a dit que «ce serait un réel plaisir si le prochain pamphlet était intitulé “Comment l’Occident a regagné le Moyen-Orient” ». Pour notre part, et tout en partageant son espoir, nous souhaitons ici, former le vœu qu’un jour viendra où la bibliothèque universelle s’enrichira d’une nouvelle littérature sur le thème “Comment le Monde musulman a regagné sa brillante civilisation”.

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

Mes envies

Je n'ai pas envie d'être sage, pour les années qui me restent j'aimerais faire des ravages, me teindre les...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img
Translate »