Le commerce vert, un impératif du développement durable

Must Read

Rendre le commerce international plus écologique représente une étape essentielle afin d’atteindre le développement durable, et les pays en développement (PED) sont bien placés pour aider à promouvoir cette transition, selon un nouveau rapport diffusé aujourd’hui par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).
 » Aujourd’hui, dans un monde de plus en plus interconnecté où des milliards de dollars en biens et services sont échangés chaque année, rendre le commerce international plus écologique présente toujours des défis, mais offre également des opportunités considérables « , a déclaré Achim Steiner, Secrétaire général adjoint des Nations Unies et Directeur exécutif du PNUE.  » Si nous voulons inverser le déclin de la biodiversité à l’échelle planétaire, réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), mettre un terme à la dégradation des terres et protéger nos océans, il est impératif que le commerce international devienne plus durable et contribue à la protection du capital naturel des économies du monde en développement « .
Au cours des deux dernières décennies, le commerce n’a cessé de s’élargir, favorisant ainsi la croissance économique et le progrès et permettant d’éradiquer la pauvreté dans les PED. Dans le même temps, toutefois, l’augmentation du volume des échanges a exercé une pression supplémentaire sur les ressources naturelles, entraîné l’accroissement des émissions de GES et contribué aux inégalités sociales.
La structure du commerce international montre que les PED, et en particulier les pays les moins avancés (PMA), dépendent toujours largement des produits basés sur les ressources naturelles et des matières premières pour leurs exportations. Toutefois, afin d’atteindre un développement économique durable à long terme, les PED doivent saisir les opportunités tangibles et réelles qui leur permettront de diversifier leur économie et de se positionner de manière à tirer parti de la demande globale croissante pour des produits et services plus écologiques.
Bien qu’il ne représente encore qu’une faible part du marché international, le commerce de produits certifiés et de biens et services environnementaux est en hausse en termes absolus. Par exemple, le marché mondial des technologies à basse émission de carbone et à haut rendement énergétique, qui comprend les produits innovants dans le domaine de la fourniture d’énergie renouvelable, devrait presque tripler pour atteindre 2,2 milliards de dollars US d’ici à 2020.
Le rapport intitulé  » L’économie verte et le commerce ? tendances, défis et opportunités « , constate que les PED disposant d’abondantes ressources renouvelables sont bien placés pour exploiter les opportunités leur permettant d’augmenter leurs parts de marché dans le commerce international des biens et services durables.
Le rapport fait l’analyse de six secteurs économiques (agriculture, pêche, forêts, manufacture, énergies renouvelables et tourisme) dans lesquels les débouchés commerciaux existent, et identifie les mesures, telles que les réformes politiques et la certification, pouvant aider les PED à tirer parti de ces marchés.(…)
Source : communiqué du PNUE du 8 mai 2013
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest News

Épuisement des ressources naturelles

L'épuisement des ressources du fait de la surconsommation humaine concerne la biodiversité, les ressources végétales (déforestation, prélèvement végétal), l'extinction...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img