Les 19 péchés capitaux des algériens qui les empêchent de rentrer dans la modernité

Must Read

Covid-19: 287 nouveaux cas, 171 guérisons et 9 décès

ALGER – Deux cent quatre vingt-sept (287) nouveaux cas confirmés de coronavirus, 171 guérisons et 9 décès...

Coronavirus: 276 nouveaux cas, 178 guérisons et 8 décès

ALGER- Deux cent soixante-seize (276) nouveaux cas confirmés de coronavirus,178  guérisons et 8 décès ont été enregistrés...

Covid19: 612 nouveaux cas, 386 guérisons et 13 décès en Algérie durant les dernières 24h

ALGER - Six-cent douze (612) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 386 guérisons et 13 décès ont...

Jamouli

1- il pense très peu et s’exprime trop bruyamment et violemment. Il confond liberté d’expression et devoir de pensée qui vient avec des décennies de sueurs neuroniques, de labeurs, de yeux éblouis par ces pages jaunis à la lueur de la chandelle dans la nuit noire et d’expérimentation dans/de la vie pour infirmer ou confirmer ses savoirs.

2- il lit presque jamais les livres et perd son temps à commenter les médias. Il confond l’éducation et la Presse. Les journalistes sont devenus ses nouveaux prêtres-intellos où il se cultive dans l’inculture.

3- il sait tout et donc il n’écoute jamais. Il manque de culture de communication. Une relation est un juste équilibre entre donner et recevoir, écouter et parler, faire des concessions car la diversité est la richesse.  C’est toujours l’autre qui corrige et améliore notre vision.

4- il a toujours raison, car c’est lui. Il ne comprend pas que personne n’a raison car la raison est une incomplétude.

5- il juge le sujet sans critiquer l’objet. Il n’aime pas qu’on critique ses idées. Il adore les compliments et il a peur de se confronter à ses idées. Il confond la critique de l’objet et le jugement du sujet : Il juge subjectivement le penseur en bien ou en mal quand il est incapable d’argumenter ses critiques objectivement.

6- il confond penser avec dépenser. On dépense des milliards du pétrole dans une autoroute car on est incapable de produire des milliards d’une autoroute.

7- il maîtrise le savoir-dire (héritage du lyrisme poétique arabe et de l’intellectualisme discursif francophile) et ignore le savoir-faire anglo-saxon ou germanique .

8- il est assisté dans sa survie, il prend tout de son pays (gratuité de l’éducation, logement, santé, emploi à vie ..) et ne donne presque rien à sa communauté en retour.

9- il ne travaille presque jamais dans l’efficience, la performance et la créativité.

10- il ne crée plus de génie et d’élites intellectuelles (politique, éducation culture, médias), il se contente de plagier en opportuniste.

11- il se cultive dans l’idéologie et l’idéalisme au lieu de s’éduquer dans les sciences et les technologies. Il confond modernité et laïcité. On ne devient pas allemand en conduisant une Mercedes. On ne se transmute pas en démocrate moderniste juste en DISCOURANT sur l’islamisme, la laïcité, la liberté, l’homosexualité et autres niaiseries avec la langue de Molière mais en résolvant les équations de Higgs, la constante universelle ou le théorème de Fermat.

12 il promet beaucoup, mais ne tiens jamais sa parole dans des ententes. Il n’a aucune notion du temps de réponse qui s’est accéléré.

13- il s’indigne trop des autres et devient ainsi un indigne car il ne se sent pas concerné par la tragédie de son pays ou le bénévolat communautaire.

14-  Il se sert des idéaux (religion, nationalisme, amour ..) mais ne les sert jamais. il n’a aucune notion du respect pour la communauté, le civisme et le droit.

15- il a perdu toute volonté et se satisfait de désirs. il n’a plus de passion, mais que des intérêts

16- il consomme des idées et matériaux au lieu de produire des savoirs et produits. Il ne sait pas Réaliser ses Idées dans un Gestionnaire de Projet (Plan d’affaires, Étude marché, financement…). Il préfère être employé qu’employeur.

17- il a réduit la pensée systémique complexe à la dialectique grecque :  halal/haram, vrai/faux, pour/contre,  noir/blanc,  diabolisation/divinisation,

18- il est sorti de l’histoire en désirant juste se conserver. Il ne se projette jamais dans l’avenir, les sociétés de savoir et sa survie darwinienne. Il n’a aucun projet !

19- il est castré par l’occident qui l’a toujours conquis et ne peut plus rien produire, mais uniquement se reproduire. Ce qui est impossible selon les lois thermodynamiques de l’entropie. Il met ainsi en danger la survie de ses descendants et de son pays.

Note ; bien sur je suis algérien et fière de l’être et j’ai plus que 19 défauts mais j’essaye de regarder ma laideur en face, en être conscient, et faire tout pour améliorer car c’est de la critique que l’occident et les autres civilisations se sont fondées pour évoluer et muter. elles se sont éteintes quand la critique de l’objet objectif s’est tournée vers le jugement et la diabolisation du sujet… !

Que souhaitons nous à nos compatriotes algériens ? Laissons Jacques Brel le dire :

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.
Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.
Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.
Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. »

 

Jamouli

Cet article est en hommage au génie algérien :

– aux sociologues algériens qui ont osé faire la critique de la société algérienne mais l’ont payé cher de leur vie : le 16 mars, est assassiné le sociologue Djilali Lyabès, ancien ministre sous le président Boudiaf. Le 17 mars, le Dr Lhadi Flici, pédiatre, est à son tour abattu dans son cabinet de la Casbah.

– Dahmane el harrach qui faisait la critique de la société algérienne dans le plus grand respect, par son fils resté fidèle dans la créativité, malgré tout ce qu’on a perdu … on s’en sortira in cha allah ! Yes we Can ! I have a Dream !

qui aime bien châtie bien

https://www.youtube.com/watch?v=jjwz30rxvWU

 

- Advertisement -
- Advertisement -

Latest News

Covid-19: 287 nouveaux cas, 171 guérisons et 9 décès

ALGER – Deux cent quatre vingt-sept (287) nouveaux cas confirmés de coronavirus, 171 guérisons et 9 décès...

Coronavirus: 276 nouveaux cas, 178 guérisons et 8 décès

ALGER- Deux cent soixante-seize (276) nouveaux cas confirmés de coronavirus,178  guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Covid19: 612 nouveaux cas, 386 guérisons et 13 décès en Algérie durant les dernières 24h

ALGER - Six-cent douze (612) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19), 386 guérisons et 13 décès ont été enregistrés ces dernières 24...

Karim Benzema peut-il prétendre Ballon d’Or ?

Le Real Madrid a remporté, ce jeudi, son 34ème titre de champion d’Espagne après une lutte acharnée face au FC Barcelone. Grâce...

Algérie-Turquie : L’opportunité historique pour une alliance stratégique

« En toute période de transition, on voit surgir cette racaille qui existe dans toute société et qui, elle, non seulement n’a aucun...
- Advertisement -

More Articles Like This

- Advertisement -